Paroles de 4 minutes

Ladea

pochette album 4 minutes
Voir sur Itunes

Date de parution : 17/12/2012

Durée : 0:03:59

Style : Hip Hop/Rap



sonnerie téléphone portable pour 4 minutes
Clip vidéo

J'ai jamais crevé de faim, rarement eu le ventre vide, rentre vite
La nuit passée, y a plus que des pauvres et des putains dans le centre-ville
Des petites mineures qui font le trottoirs
Des adultes responsables qui se mêlent au palais nocturne des alcooliques notoires
La vie nous lapide, j'le ressens à chaque coup de pierre
Rien nous abrite, elle nous fait errer comme des chats de gouttière
Aux quatre coins du globe, ça se bat pour un bout de terre
Les clochards par terre diront même qu'la vie a comme pris un gout de bière
L'humain n'est rien, il n'est rien s'il ne possède pas de biens
Je prie pour les vôtres, dans les vôtres, y a peut-être un des miens
Au milieu des non-dits, c'est nos rêves qu'on brûle
On fonce la tête dans le mur si tout le monde continue à s'regarder le nombril
On se pardonne tout, on se pardonne tout, en fait on n'oublie rien
Y a de l'information partout, en fait, on nous dit rien
J't'apprends rien que tu ne sais pas du haut de mes 23 ans
Plein de sang, tu ne sers à rien si t'as plus la force de mettre un plein d'essence
On a rien fait, les plus grand des voyous sont au gouvernement
Ca va changer, on est toute une bande de mauvais garnements
On fait des erreurs, on s'en rend compte en grandissant
On veut tous des trophées, on croit qu'on devient quelqu'un en les brandissant
On sert à rien, à rien à part à leur filer des votes
Priez pour les miens, dans les miens, y a sûrement un des vôtres
Hier, l'homme était au charbon, sa femme aux fourneaux
Désormais l'homme fait dans la drogue et sa femme fait dans le porno
Et j'gagne pas grand chose à t'raconter tout ça
J'médite juste sur la vie, ses bons côtés et ses côtés tout sales
Le cerveau coincé entre le ciel et ma piaule
Pour faire mon trou, mon crew, mes sous, j'ai plus que ma pelle et ma pioche

Ils nous prennent pour des petits cons, on est nés, on était séniors
J'crois même qu'en chacun de nous y a un seigneur qui s'ignore
On est tous beaucoup trop sournois, je te le dit cash entre adulte,
Prends pas exemple sur nous, entre deux dédicaces on s'insulte
Au lieu d'être acteurs, on est des spectateurs, le cul sur nos chaises
C'est un débat sans fin, d'ailleurs j'étais partie pour un 16
Quand la réalité est dure à accepter, bah t'ironises
On a pas mis fin à la tyranie mais c'n'est que partie remise
Dis-leur qu'on s'lève tôt le matin, chez moi, y a pas de tire-au-flanc
S'ils veulent la guerre, ils auront la guerre, on est prêts à partir au front
J'noircis la feuille chaque soir et des potes qui trouvent ça funky
On s'laisse enfermer dans des cases ou... on fini junky
La semaine on porte nos peines assez lourdement
Dès lundi, on attend samedi pour s'en mettre plein la gueule comme si c'était le jour de l'an
Comprends que c'est à notre défaite qu'on trinque, contents
On monte dans des wagons sans être sûr qu'c'est le bon train qu'on prends
J'ai l'impression que l'espoir s'est jeté du haut d'un h.l.m
Il nous reste quoi s'ils nous laissent croire qu'on est plus rien sans lâcher l'herbe
Tf1 enferme les gens comme des rats de laboratoires
Et quand aimer ne suffit plus, on rêve de faire l'amour à trois
Donc je prie pour ceux partis, je prie pour ceux qu'arrivent
Je refuse de croire qu'on a perdu d'avance, mais je crois qu'c'est le tarif
Les jours défilent, certains des nôtres on pris un virage religieux
On fait des mioches, d'autres m'écoutent sans doute accoudés à un nuage
J'sais qu'on vit tous avec nos démons et nos regrets
J'regrette qu'on parte tous avec nos mensonges et nos secrets
Parce que le temps qui passe nous ri au nez pendant que les braves militent
J'regrette de n'avoir pu le figer, ne serait-ce que quatre minutes

Les autres musiques de Ladea