Paroles de A l'enterrement de ma grand-mère

Sanseverino

pochette album A l'enterrement de ma grand-mère
Voir sur Itunes

Date de parution : 01/01/2001

Durée : 0:02:44

Style : French Pop



sonnerie téléphone portable pour A l'enterrement de ma grand-mère

Dans les deux premiers arrivés l\'un était venu sans faire exprès
Né dans un hôpital en grève, dans sa galette y\'avait pas de fèves.
C\'est pas qu\'il était malchanceux, ni qu\'il était très malheureux,
Ses lunettes en plastique marron lui faisaient un peu une tête de con !
L\'autre avait l\'air d\'un bon nervi* , assez gentil mais ahuri,
Avec ses mocassins d\'indien, son costume clair et son pépin,
Il devait sûrement s\'appeler machin, saturnin ou bien alain,
Son air sympa mais pas très clair le faisait ressembler à tony blair !

À l\'enterrement de ma grand-mère,
On marchait tous vers le cimetière,
On n\'enterre pas les gens
On n\'enterre pas les gens
Ni dans les rues ni dans les champs !

Derrière eux y\'avait des parents, j\'sais pas si ils avaient des enfants,
Petit, lui il voulait un chien ou un cousin américain,
Mais chez eux y\'avait pas de jardin, alors il a eu un frangin
Son visage triste et ses yeux mous lui faisaient un genre de tête de gnou !
Il était flanqué de sa femme qui ressemblait à jean-claude van damme,
Elle était carrée comme un cake et tout le carnaval de dunkerque n\'était pas plus maquillé qu\'elle,
Le fond de teint et les fausses chanel lui donnaient cet air dégourdi d\'un mercenaire travesti !

À l\'enterrement de ma grand-mère,

On marchait tous vers le cimetière,
On n\'enterre pas les gens
On n\'enterre pas les gens
Ni dans les rues ni dans les champs !

A la fin de cet enterrement on s\'est retrouvé dans le restaurant
D\'un mec qui nous à parlé d\'elle, des soirs où elle était si triste,
Qu\'elle buvait douze apéritifs avant de rentrer pleurer chez elle,
C\'est le cancer et la chimio qui l\'ont niqué : paix à ses os.
Tous ces gens qu\'étaient venus la voir
Une dernière fois au crématoire c\'était ces copains du quartier,
Eux savaient qu\'elle avait voté mitterand parce qu\'il était beau et c\'était l\'roi du banjo,
Sa tête de fouine lui donnait l\'air … le même air, que ma grand-mère !!!

À l\'enterrement de ma grand-mère,
On marchait tous vers le cimetière,
On n\'enterre pas les gens
On n\'enterre pas les gens
Ni dans les rues ni dans les champs !
« oh j\'ai oublié freddy mercury !!!
Chacun son yves mourousi chacun son freddy mercury !!! »

« vous êtes de la famille ? ben pourquoi vous pleurez ? j\'entends des trucs, partout … j\'suis devenu complètement fou ! c\'est plus comme avant alors quand on allait bouffer chez elle et tout ? on va plus la revoir ?
Bon ….. elle est partie ….. »

Les autres musiques de Sanseverino