Paroles de A perpetuité

Pierre Bachelet

pochette album A perpetuité
Voir sur Itunes

sonnerie téléphone portable pour A perpetuité

Je disais qu'elle n'était pas née
Celle qui pourrait m'enchaîner
Au fond de sa cage dorée
C'est moi qui ai tendu les mains
Quand les menottes du destin
Ont fait de moi son prisonnier

Et je l'aime à perpétuité
C'est elle qui m'a condamné
Mais on ne choisit pas
Je suis un fou un aliéné
On devrait me faire enfermer
Mais on ne choisit pas
On ne choisit pas

Mais qui pourra donc secourir
Celui qui ne veut pas guérir ?
Je suis malade d'être amoureux
Et pour un seul de ses sourires
Je suis prêt à vivre le pire
Mais c'est le meilleur que je veux

Et je l'aime à perpétuité
C'est elle qui m'a condamné
Mais on ne choisit pas
Je suis un fou un aliéné
On devrait me faire enfermer
Mais on ne choisit pas
On ne choisit pas

J'ai beau ne pas croire aux sorcières
On m'avait dit que sur la terre
L'amour blanchirait mes cheveux
Lorsque je regarde en arrière
Le hasard me brise les nerfs
Et ce soir je passe aux aveux

Oui je l'aime à perpétuité
C'est elle qui m'a condamné
Mais on ne choisit pas
Je suis un fou un aliéné
On devrait me faire enfermer
Mais on ne choisit pas
On ne choisit pas

Les autres musiques de Pierre Bachelet