Paroles de A qui la faute

Mac Tyer

pochette album A qui la faute
Voir sur Itunes

sonnerie téléphone portable pour A qui la faute

Mon gilet, il est pare-balles, on ne sait jamais
Même sous une cagoule à deux trous les vrais se reconnaissent
Entre persuasion, dissuasion, on pense avoir le nucléaire
L’argent a plus de pouvoir qu’un noir musclé et fier
J’applique la trap qui instruit, négro prends ta chance en plein air
C'est la vi-ser, elle est déter' elle sa balade avec un neuf millimètres
Je souhaite pas la hess à mon pire ennemi
Le crime pour échapper à cette épidémie
Si j'ai trop de gros lovés dans la famille
J'ai peur que ma descendance soit des haramistes
Si je n'ai plus d'air comment je dois souffler ?
Tu voulais rouler en coupé les keufs t'ont découpé
Ce que j'entends dans vos raps, ce n'est que foutaises (des wack mc's)
Comment croire en ce pays choqué par le fouquet's ?
Demande à ben affleck, si ta meuf est blonde méfie-toi #gonegirl
Le cauchemar de la france devant vous pour attiser vos peurs
C'est le gouvernement qui vous bluffe, oh god
J'ai mon empire, ma philosophie et ma façon de vivre
Bientôt les oligarches devront faire face à des anarchistes

Tout sera bientôt fini, d'une manière ou d'une autre
(À qui la faute ?) c'est chacun qui cherche sur qui jeter la faute
Tout sera bientôt fini, d'une manière ou d'une autre
(À qui la faute ?) c'est chacun qui cherche sur qui jeter la faute
À qui la faute ? À qui la faute ?
À toi, à moi, à nous, à lui, là-bas
À qui la faute ?
Tout sera bientôt fini, d'une manière ou d'une autre
(À qui la faute ?) c'est chacun qui cherche sur qui jeter la faute

L’amour rend aveugle mais les voisins ont des yeux
J'me retourne pas sur la médisance, je laisse parler les rageux

Cousin, le temps ne guérit pas les blessures
Elle les recouvre d'un bandage
Quand t'as le succès c'est tout l'monde qui t'aime jusqu'à l'œsophage
Dans le zoo c'est la rage qui nous contamine
J'ai les gènes du pharaon des pyramides
J'ai vendu du gras et du moins gras
Avec mes grosses couilles et du gros calibre
J'calcule pas le milieu du rap, ils sont ingrats comme les enfants
Avoue qu'il n'y a plus grand chose qui te transcende
Donc quand tu m'entends t'es en sang
J'ai juste pris la balle pour te lober
Je représente l'africain comme mokobé
Il est temps de récupérer sa place
Même si je me fous du trône
J'ai du sortir du quarante-cinq sur ton foutu pote
Je ne dis que des choses vraies, va écouter les autres
Tout sera bientôt fini, d'une manière ou d'une autre
C'est la misère qui nous rapproche
Comme sous le même parapluie
Moi j'traîne seul comme andy dufresne pas comme xxx

Tout sera bientôt fini, d'une manière ou d'une autre
(À qui la faute ?) c'est chacun qui cherche sur qui jeter la faute
Tout sera bientôt fini, d'une manière ou d'une autre
(À qui la faute ?) c'est chacun qui cherche sur qui jeter la faute
À qui la faute ? À qui la faute ?
À toi, à moi, à nous, à lui, là-bas
À qui la faute ?
Tout sera bientôt fini, d'une manière ou d'une autre
(À qui la faute ?) c'est chacun qui cherche sur qui jeter la faute

À qui la faute ? À qui la faute ?
À qui la faute ? À qui la faute ?

Les autres musiques de Mac Tyer