Paroles de A soldier's letter (traduction)

Fairyland

pochette album A soldier's letter (traduction)
Voir sur Itunes

sonnerie téléphone portable pour A soldier's letter (traduction)

Mon amour, je te salue d’un lieu perdu au lointain, les mots que je pose sont douloureux à écrire. et à présent, j’ai fini, je partirai vers des terres oubliées… et ma vie touchera à sa fin, j’ai marché avec mes frères pendant un long, très long moment, nous portons l’espoir pour ces jours à venir, mais j’aspire toujours à l’étreinte de ce que j’appelle mien, c’est la seule chose dont j’aurais besoin au moment de mourir... aussi loin de mon foyer, attendant depuis si longtemps un baiser de mon amour, sentant sa peau sous ce toit qui est mien, j’aurais aimé avoir plus de temps, je vois les vieux jours dans ces champs en maturité, la joie d’être avec toi et de ne devenir qu’un, mais à présent c’est fini, bien que je sois sûr que l’on se reverra, en ce monde ou le prochain, aussi loin de mon foyer, attendant depuis si longtemps un baiser de mon amour, sentant sa peau sous ce toit qui est mien, j’aurais aimé avoir plus de temps, je donnerais tout pour être avec toi, je donnerais tout pour vieillir avec toi, le destin en a décidé autrement, ma sœur de la lumière, mon amour, je te salue d’un lieu perdu au lointain, « souviens-toi de mon visage » les mots que je pose sont douloureux à écrire, « n’ai pas peur, mon amour » et maintenant je me prépare à entrer dans des terres oubliées… « je serais toujours là » ma vie arrivera à sa fin, aussi loin de mon foyer, attendant depuis si longtemps un baiser de mon amour, sentant sa peau sous ce toit qui est mien, j’aurais aimé avoir plus de temps, a présent je me tiens sur les champs de bataille, mes espoirs sont tous partis pour notre seul fils, il devra être fort et ne jamais céder, il est ce que le futur apportera…

Les autres musiques de Fairyland