Paroles de Ah, les chinois !

Dranem

pochette album Ah, les chinois !
Voir sur Itunes

sonnerie téléphone portable pour Ah, les chinois !

De chez les chinois, j´ débarque
Et j´ai fait une remarque
C´est que chez eux, les trois tiers
Font tout de travers

Ils sont épatants, ma foi!
Ah! les chi-chi, ah! les chinois,
Ils prennent l´envers pour l´endroit,
Ah! les cochons d´ chinois!

L´ concombre se mange en pommade,
L´aloès en salade,
Ils boivent à la place de vin
De l´huile de ricin.

Ils sont épatants ma foi!
Ah! les chi-chi, ah! les chinois,
A table il faut, quand on boit,
Un pot d´ chambre auprès d´ soi

Quand ils voient une mandarine
Au lieu d´ courber l´échine,
Ou de lui baiser la main,
Ils grattent son vaccin.

Ils sont épatants ma foi!
Ah! les chi-chi, ah! les chinois,
Pour s´ dire "je t´aime" ils s´envoient
D´ la salive sur la noix

C´est en papier qu´ils s´habillent,
Pour s´ marier, les jeunes filles
Se font un costume nuptial
Avec un journal

Ils sont épatants ma foi!
Ah! les chi-chi, ah! les chinois,
L´ jeune marié met devant soi
Un rouleau d´ papier d´ soie

Au lieu de lever la jambe,
Leurs mousmés, très ingambes,
Lèvent en s´ tordant comme des vers,
Leurs index en l´air

Elles sont épatantes ma foi!
Les femmes de chi-chi, les femmes de nois,
On dirait qu´elles disent "françois,
Viens donc y mettre un doigt"

Les lutteuses à main plate
En france passent la cravate,
Là-bas, par leur jiujitsu,
L´ plus raide est tordu

Elles sont épatantes ma foi,
Les lutteuses chi, les lutteuses nois,
Elles vous chopent au bon endroit
Et elles vous cassent en trois

Mais c´ qui m´en bouche une fissure,
C´est surtout leur chevelure,
Les plus jeunes comme les plus vieux
Ont un mètre de queue.

Ils sont épatants, ma foi,
Ah! les chi-chi, ah! les chinois,
Y a même des gosses de six mois
Qui l´ont plus longue que moi

Les autres musiques de Dranem