Paroles de Aigreur passagère

Gaiden

pochette album Aigreur passagère
Voir sur Itunes

sonnerie téléphone portable pour Aigreur passagère
Clip vidéo

Je déteste le dire mais deux fois plus le taire
Je déteste ce pays, cette ambiance de merde
Taffe ou pars, fais pas l'fou, demain t'es p't'être sdf
Tout peut exploser d'un coup, comme une usine azf
C'est le, retour de vichy sous une belle paire de ray-ban
Je déteste la politique, ces messes basses me dépasse
Si je n'vote pas, c'est parce que l'on n'me force pas
Tapez 1 pour ségolène, tapez un flic pour nicolas
Je, je, déteste les mecs qui s'prennent pour des rappeurs, genre
Casquette à l'envers, big sapes, ghetto blaster
Attitude fasciste, sourire de mec fragile
Automate classique, pourtant ce mec fascine
Je déteste la femme quand la mode la salie
Je déteste les hommes quand la maille les manient
Yo-ah! je rêve d'avoir mon billet pour la lune
Tu rêves de la pub à force de regarder la une
Je m'enlise dans mon, dégoût de c'monde
A croire que, mon ennui se, nourrit des secondes
Au-cune idée seconde, l'arbre ne cache pas la forêt
Mon rap n'est pas stable, l'art ne cache pas la folie

Je déteste les cons qui mènent les traditions débiles
Du coup j'évite les cérémonies, j'y reste hostile
J'ai pas envie, d'être ton ami, qu'on traîne dans ta ville
A moins qu't'ais le remède bio pour m'faire oublier ma vie (yo!)
Je rêve d'aller en enfer, planer
Dis jamais mon blaze 7 fois devant ta glace, tu finis scalpé (ting!)
Je déteste les contrôles de billet
Je m'amuse, donne toujours une fausse identité (ahahaha!)
Depuis des années je m'estime volé

Les rappeurs sélectionnés ne sont que l'équipe "b"
Missiles téléguidés, tu n'es pas fier de la science (haaan!)
L'humain recule quand le, progrès avance
Ils veulent qu'on donne la patte à la bac
Le peuple paye ses impôts, contre des coups d'matraque
Tu peux finir en garde à vue pour un simple oinj de, cannabis
Interrogé, par le commissaire bourré au, pastis
Analyse classique; la france adore l'afrique
Quand elle fournie ses richesses, mais jamais quand elle rapplique
On a les droits de l'homme... les sans-papiers sont des animaux
Voila ce qui sommeille dans les discours de sarko
Je déteste qu'on me bluffe, mais je ne veux pas qu'on me dise
Que la vérité ne ment pas quand elle sort de la pile
J'suis un athée genre, satisfait
Je respecte les religions mais n'aime pas, ce qu'on en fait
Pour faire la guerre on avait déjà l'pognon
Maintenant, y a l'bras d'fer de l'or noir dans les bidons
Je déteste la foule, quand elle s'entasse dans le rer
Bête et méchante, quand elle court pour un salaire
Le soir elle, se divise et mange devant la télé
Elle a peur et pense que le 20h c'est la réalité
Yo-ah! rêve d'avoir un pouvoir, celui d'acheter
Elle est faible et d'un coup le vainqueur c'est la précarité
Yo! rmistes : à sec! interim : racket!
Assedic : pain sec! d'en haut, c'est presque pareil
J'aurai honte d'aller aux tinps, ma gueule
C'est comme payer le silence de la victime d'un viol
Heu..reusement les autres le font
N'ais pas honte, c'est le principe de la consommation
C'était juste, un moment d'aigreur passager...
Va savoir, peut être un flash de lucidité...

Les autres musiques de Gaiden