Paroles de Ambre

André Claveau

pochette album Ambre
Voir sur Itunes

sonnerie téléphone portable pour Ambre

Ambre

Depuis ce soir gris d’automne
Où la vie nous a séparés
Un trouble étrange persiste en mon âme égarée
Ton souvenir m’environne
Et me poursuit jour et nuit
Où que mon cœur s’abandonne
Plus je te fuis, moins je t’oublie

Ambre, démon de mes plus beaux rêves
Image adorée que j’ai vue sans trêve
Toi qui t’enfuis quand le jour se lève
Ambre, j’espère encore
Chaque soir, dans notre chambre
Un peu de ton parfum
Monte en moi, grisant et tendre
réveillant l’amour défunt
O toi qui passes un instant à peine
Semant à plaisir l’amour et la haine
Seul pour toujours, et malgré ma peine

Ambre je t’aime encore.

Dans mille étreintes faciles,
J’ai pourtant voulu t’oublier
Mais ta présence invisible n’a pu me quitter
Ce parfum si volatile,
Quand tu vivais près de moi
Un peu partout se faufile
Maintenant que tu n’es plus là

Ambre, démon de mes plus beaux rêves
Image adorée que j’ai vue sans trêve
Toi qui t’enfuis quand le jour se lève
Ambre, j’espère encore
Chaque soir, dans notre chambre
Un peu de ton parfum
Monte en moi, grisant et tendre
réveillant l’amour défunt
O toi qui passes un instant à peine
Semant à plaisir l’amour et la haine
Seul pour toujours, et malgré ma peine
Ambre je t’aime encore.

Les autres musiques de André Claveau