Paroles de Anna

Pierre Perret

pochette album Anna
Voir sur Itunes

sonnerie téléphone portable pour Anna

Un coup de bec d’oiseau sur un’ cerise
C’est ce que cache anna sous sa chemise
Sous laquelle parfois sans crier gare
En toute mauvais’ foi ma main s’égare
Dans ce hameau perché qui sent la menthe
On dit d’anna et moi qu’on se fréquente
Mais nul n’ignore en fait qu’avec l’oiselle
On baise comm’ des dieux sous la tonnelle

Bien qu’ell’ leur mît parfois à sa fenêtre
Le nez au vent du soir faut reconnaître
Ses seins n’avaient avant qu’ell’ me les donne
Jamais tenu dans la main de personne
Et ces jambes qu’à tout venant elle montre
Je les prends à mon cou ell’ n’est pas contre
Un seul baiser suffit pour qu’on devine
Qu’enfant elle consomma des vitamines

Par une après-midi des plus torrides
Dans ma chambrette elle me sembla timide

Mais quand sa robe chut à ses semelles
Une fleur apparut tout autour d’elle
Quand les genoux au ciel elle s’est offerte
Dans un cri elle a dit maman arrête
Lorsqu’enfin sa pudeur est passée outre
Elle a béni des pieds toutes les poutres

Un coup de bec d’oiseau sur un’ cerise
C’est ce que cache anna sous sa chemise
Sous laquelle à présent sans crier gare
En toute bonne foi mon cœur s’égare
Quand ell’ vient à mon nez et à ma barbe
Se mettre toute nue je la regarde
Je me dis que le bon dieu et shakespeare
Et même le football peuv’ se fair’ cuire

Quant au hameau niché dans les nuages
Quelques jaloux ont crié au mirage
Et pour les détromper c’est pas d’ la tarte
Jamais on ne l’a vu sur une carte

Les autres musiques de Pierre Perret