Paroles de Arrête la voiture / elle attend son fils

Disiz

pochette album Arrête la voiture / elle attend son fils
Voir sur Itunes

sonnerie téléphone portable pour Arrête la voiture / elle attend son fils

Eh, vas-y, j’sors !

Fuck le français, fuck les maths, j'suis dans l'train pour grigny
(coco pitch ?) est à ma droite, jogging blanc, sergio tacchini
Programme de la journée : danser, glander, draguer dans la gare
Voir des œils s'faire goumer, yeux grands ouverts devant des grandes bagarres
Voir les grands d'la gare dépouiller des hindous au hasard
Avoir le cœur qui bat de voir la peur dans leur regard hagard
Rigoler avec les monstres et se croire l’un deux
À mon poignet, j’ai pas de montre, faut qu'je rentre en deux-deux

Arrête la voiture, j’descends, faut pas que j'prenne cette route
Car cette route est glissante, putain, j'pars en couilles
Arrête la voiture, j'descends, faut pas que j'prenne cette route
J’risque de m'faire descendre ou d'finir au trou
Arrête la voiture
Arrête la voiture
Arrête la voiture

Arrête la voiture, j’descends, toutes ces embrouilles, j'les sens ap
Traite-moi d'dale-pé, traite-moi d'lâche, traite-moi d'traitre, j’m’en tape
La hagra, c'est sans moi, pas dans vos délires de hagra
J’pars en couilles, j’fais la caillera pendant qu'ma mère s'tue au vail-tra
C’est elle que j'trahis, oui, hier, j’suis rentré tard
J’essayais d'pas faire de bruit, on venait de smoke un gros pétard
Avec francis et tonio sur la dalle du parc aux lièvres
Mes yeux vers le haut, j'bloque, un peu d'bave aux lèvres
Putain, j’ai même pas d’oseille pour m’en acheter moi-même
D't’façons, j'sais même pas rouler, puis ça fait tousser, sa mère
Moi, moi, j’ai pas d'père pour me foutre une raclée
Si ma pauvre mère savait, elle serait à terre, elle serait choquée
Chaque jour, elle m'demande : "tu rentres à quelle heure ?"
J’lui dis : "j'sais pas, j’ai pas d'montre. À n’importe quelle heure"
Laisse pas traîner ton fils, mais ton fils fait c'qu’il veut
Quand t’as trop d'problèmes à gérer, seul ton fils t’esquive
Non, avant, j'travaillais si bien, j’étais si mignon
Maintenant, j'rêve d’une paire de gros eins, fumer du gros chichon

Arrête la voiture, j’descends, faut pas que j'prenne cette route
Car cette route est glissante, putain, j'pars en couilles
Arrête la voiture, j'descends, faut pas que j'prenne cette route
J’risque de m'faire descendre ou d'finir au trou
Arrête la voiture
Arrête la voiture

Arrête la voiture

Les heures passent
Elle attend son fils
Demain, elle taffe
Mais elle attend son fils
Mais, ce soir, elle dormira pas
Lumières éteintes, elle attend ses pas
Comme plus tôt, elle attendait son père
Qui rentrait tard ou qui rentrait pas

"mais qu’est-ce que j’ai fait au ciel ?"
Les yeux mouillés, c’est c'qu’elle se dit
"Ça fait longtemps qu’il n’y a plus d'sommeil
Mon dieu, faites qu’il rentre vite"

Soirée d'merde, j’ai raté l'dernier train
Putain, putain d’hiver, au fond, j'le mérite bien
Le zbeul du matin, sa mère, ça tourne en boucle
J’fais genre rien à foutre, tah j’m’en bats les couilles
J’rentre tard, mais j'me doute qu'ma mère m’attend dans le noir
Mais comment la prévenir ? ni portable, ni gent-ar
Dans l'crâne, tourne en boucle la violence du matin
Hagra sur les dous-hin qui venaient de sortir du train
J’suis sûr qu’ils taffent de nuit, sa détresse, c’est pas possible
J’ai rien fait, rien entendu, rien vu, donc j'ai rien dit
Deux heures après, j’faisais l'mec genre j’en plaisante
Mais, en vrai, t’es complice en faisant acte de présence
School of hard knocks, ce qu'tu prends et ce qu'tu donnes
Être assidu dans la rue, ça fonctionne comme à l’école
Faut qu'j'rentre, tout ça, c’est pas pour moi
Pourtant, sur la vie d'ma mère, celui qui m'cherche, on va se battre
Mais... tout ça, c’est pas pour moi
J'suis sûr qu'ma mère m’attend, là, dans le noir

"mais qu’est-ce que j’ai fait au ciel ?"
Les yeux mouillés, c’est c'qu’elle se dit
"Ça fait longtemps qu’il n’y a plus d'sommeil
Mon dieu, faites qu’il rentre vite"

"qu’est-ce que j’ai fait au ciel ?"
Les yeux mouillés, c’est c'qu’elle se dit
"Ça fait longtemps qu’il n’y a plus d'sommeil
Mon dieu, faites qu’il rentre vite"

Les autres musiques de Disiz