Paroles de Au bon vieux temps des chercheurs dror

Henri Salvador

pochette album Au bon vieux temps des chercheurs dror
Voir sur Itunes

sonnerie téléphone portable pour Au bon vieux temps des chercheurs dror

Au bon vieux temps des chercheurs d’or

Au bon vieux temps des chercheurs d’or
Comme le dit grand’ maman qui s’y croit encore
Ton grand papa risquait sa vie
Tapant à tour de bras sur un piano d’brasserie
Les cowboys après boire
Lui donnaient comme pourboire
Quelques pruneaux sans se soucier de l’écriteau
Ne tirez pas sur le pianiste

Mais j’arrivais en falbalas
Et dès que je dansais ils n’avaient d’yeux que pour moi
Au bon vieux temps des chercheurs d’or
Répétait grand maman en soupirant très fort

Dans les saloons c’était du sport
Tandis qu’dans vos surboumes je suis sure qu’on s’endort
Ne t’inquiète pas grand-mère
Nous aussi on sait faire
Et si c’n’est plus l’piano, c’est le guitare solo
Si tu savais comme il est beau
Mais si papa est très bourgeois
Fait moi confiance car moi, pour ça
Je tiens bien de toi

Les autres musiques de Henri Salvador