Paroles de Au bord des routes

Johnny Hallyday

pochette album Au bord des routes
Voir sur Itunes

sonnerie téléphone portable pour Au bord des routes

On les reconnaît à leurs yeux,
On y voit tout dedans.
Et même quand ils sont baissés,
On y voit tout dedans.
Vous ne vous tromperez jamais,
Vous les reconnaîtrez,
Ceux qu'ont les yeux baissés.
Les yeux tristes à pleurer.
Des chiens laissés tomber,
Au bord des routes.
Ceux qui gênent d'un seul coup,
Ceux qui n'ont rien demandé

Eux, ils sont bien comme moi,
Qui ai connu le chaud,
Qui ai connu le froid.
Eux, ils savent bien ce que c'est
Celui qui attend seul,
Celui qui ne comprend pas,
Pourquoi d'un coup, d'un seul,
On le laisse planté là.

Et vous, vous connaissez mes yeux,
Vous voyez tout dedans.
Et même quand ils sont baissés,
Vous voyez tout dedans.

Mais vous ne la verrez jamais
Celle qui, la vitre baissée
M'a laissé en été,
Sur le bord des chaussées,
Comme un chien sur les routes
Laissé tomber
Un chien qui devient fou,
Qui la suivrait partout.

Vous, vous êtes bien comme moi
Qui ai connu le chaud,
Qui ai connu le froid.
Vous, vous savez ce que c'est
Celui qui attend seul,
Celui qui ne comprend pas,
Pourquoi d'un coup, d'un seul,
Elle m'a laissé comme ça.

Elle m'a laissé comme ça.

Vous avez vu mes yeux ?
Les yeux d'un chien errant.
Vous avez vu mes yeux ?
Vous voyez tout dedans.
Même quand ils sont baissés,
Vous la verrez dedans.

Les autres musiques de Johnny Hallyday