Paroles de Au bout d' la rue

Maxime Le Forestier

pochette album Au bout d' la rue
Voir sur Itunes

sonnerie téléphone portable pour Au bout d' la rue

Au bout de la rue,
De la rue,
La plage est blanche.
Je vais bientôt quitter la ville.
Ce grand voilier,
Voilier,
Qui joue des hanches
Va m'emmener loin dans une île.

Au bout de la rue,
De la rue,
Le feu est rouge.
On ne voit pas la moindre auto.
Près d'une fenêtre,
Une fenêtre,
Une ombre bouge,
Une main referme le rideau.

Au bout d' la rue, le ciel est rose
Rien ne sera plus comme avant
Plus de névrose, plus de morose
Derrièr' le mur, la mer m'attend.

Au bout de la rue,
De la rue,
Un nuag' passe
Qui parle de port et de partir
Une affich' sur le mur,

Sur le mur,
Le mur d'en face
Parle de morts et de martyrs.

Au bout de la rue,
De la rue,
Je vois du mauve,
Des taches noires indéfinies.
Encore,
Encore
Un rêve qui se sauve,
Encore une nuit qui finit.

Au bout de la rue,
De la rue,
Le ciel se ferme.
Je ne vois plus le grand voilier.
Petit à petit,
Petit à petit,
Je discerne
Le lit, la porte entrebâillée.

Il est neuf heures, il faut s' lever,
Faut s' réveiller, faut s'habiller.
Faut oublier,
Oublier,
Oublier.

Les autres musiques de Maxime Le Forestier