Paroles de Aux talons de ses souliers

Enrico Macias

pochette album Aux talons de ses souliers
Voir sur Itunes

Date de parution : 15/03/2004

Durée : 0:05:44

Style : French Pop



sonnerie téléphone portable pour Aux talons de ses souliers

Les rues les jours de marché
Piquantes et bariolées
Parfumées d'orange et de piments
Un régiment d'oliviers
Bordé de citronniers
Avec une maison devant

Mes premiers joies du cœur
Devant un champs de fleur
Sont marquées de rose et d'amitié
Quand j'évoque ces instants
Je sens que mon accent
Revient comme il était avant

On emporte un peu sa ville
Aux talons de ses souliers
Quand pour vivre plus tranquille
On doit tout abandonner

Les arcades tamisées
Où les petits cafés
Semblent s'allonger sur les trottoirs
La vieille maison de pierre,
Le coin de cimetière
Où dort notre page d'histoire

Les couleurs de la montagne

Sous le ciel qui s'enflamme
Par le feu tout proche du désert
C'est autant de souvenirs
Qu'on ne peut pas détruire
Pourtant ils nous ont fait souffrir

On emporte un peu sa ville
Aux talons de ses souliers
Quand pour vivre plus tranquille
On doit tout abandonner

Que l'on vive n'importe où
L'accent nous suit partout
Comme une ombre doublée d'un miroir
On le porte comme un drapeau
Planté sur chaque mot
Depuis qu'on a pris le départ

On emporte un peu sa ville
Aux talons de ses souliers
Quand pour vivre plus tranquille
On doit tout abandonner

On emporte un peu sa ville
Aux talons de ses souliers
Et pour vivre plus tranquille
On doit tout recommencer

Les autres musiques de Enrico Macias