Paroles de Aye mama

Georges Guetary

pochette album Aye mama
Voir sur Itunes

sonnerie téléphone portable pour Aye mama

Aye mama, qu'elle était jolie
Dans sa robe d'été fleurie,
Un œillet rouge à son corsage,
De grands yeux d'enfant pas très sage

Tous les hommes de la rambla,
En se retournant sur ses pas,
Lui jetaient des regards pleins d'envie
Aye mama, qu'elle était jolie

Aye, aye, aye, aye, mama
Que je suis donc malheureux, mon dieu,
Aye, aye, aye, aye, mama,
Malheureux d'être amoureux

Voulant lui dire, en confidence,
Combien mon cœur brûlait d'amour,
A faire ensemble une ou deux danses
Je l'invitai le premier jour

Elle n'a pas dit oui,
Elle n'a pas dit non
Mais qui ne dit rien
Est toujours qui veut bien

Aye mama, qu'elle était jolie
Contre moi tendrement blottie
Je frôlais sa lèvre divine,
Je sentais poindre sa poitrine

Et mon cœur battait à grands coups
Quand je l'embrassai dans le cou

Alors simplement elle a souri,
Aye mama, qu'elle était jolie

Aye, aye, aye, aye, mama
Que je suis donc malheureux, mon dieu,
Aye, aye, aye, aye, mama,
Malheureux d'être amoureux

Comme la plage était déserte,
Je n'avais plus qu'un seul désir,
Une occasion m'était offerte,
Il suffisait de la saisir

Elle n'a pas dit oui,
Elle n'a pas dit non
Mais qui ne dit rien
Est toujours qui veut bien

Aye mama, qu'elle était jolie,
Sur le sable plus doux qu'un lit
Je voyais luire sa peau brune,
Au milieu d'un rayon de lune

Et la vague à nos pieds chantait,
Et le ciel dans ses yeux dansait,
Ce fut là notre nuit de folie
Aye mama, qu'elle était jolie

Aye, aye, aye, aye, mama
Que je suis donc bien heureux, mon dieu
Aye, aye, aye, aye, mama
Bien heureux d'être amoureux.

Les autres musiques de Georges Guetary