Paroles de Babel

Merzhin

pochette album Babel
Voir sur Itunes

sonnerie téléphone portable pour Babel

Le soleil sur l’ivoire de la tour,
Se reflète dans les yeux du jour,
La lune sur la tour de l’ivoire,
Se découpe sur le fil du rasoir,
En sommeil nos moyens notre futur
Le rêve se détourne, les eaux impures

En éveil nous suivant du regard les vautours
De cercle en cercle au sommet de la tour
Dans le creux de la dune, la chaleur au crépuscule,
Le chemin dans un feu de particules

Nuit et jour
Nuit et jour

L’opale se voudrait de l’ivoire,
Mais ne possède pas son pouvoir,
L’animal tourne autour de la tour
Et recherche à tout prix son amour
L’homme se délecte sur les dorures la patine au secours de l’aventure

Nuit et jour
Nuit et jour

Nuit et jour
A l’ombre de la tour

En plein ciel nous suivons du regard les contours,
De brèche en brèche au sommet de la tour
Dans le feu de sa bulle
Que les dieux manipulent,
Le bâtisseur pense à l’ouvrage qui brûle

Dans les bras les tentacules nous cherchons la fortune
Dans le roc de l’échec le roi se place à son tour
Et l’aveugle devient sourd

Nuit et jour
Nuit et jour
Nuit et jour
A l’ombre de la tour
Nuit et jour
Nuit et jour
Nuit et jour
A l’ombre de la tour
Nuit et jour
Nuit et jour
Nuit et jour

Les autres musiques de Merzhin