Paroles de Balade mentale

Ceo

pochette album Balade mentale
Voir sur Itunes

sonnerie téléphone portable pour Balade mentale

Un pas devant l'autre, je marche sans lâcher de mot
Qu'est-ce que le chemin va me ramener de beau ?
Perdre mon temps ou prendre le temps d'me perdre ?

Encore une journée d'plus où j'n'arrive plus à cogiter
Heureusement, le soleil est là, je vais en profiter
Anéanti par des envies, carrément atterré
Vison altérée, j'ai besoin de m'aérer
Pas besoin de prévoir une quelconque direction
Comme en freestyle, je pratique l'improvisation
À gauche, si ça m'plait, j'y vais
À droite, si ça m'plait, j'y vais
Aucun chemin, aucune route toute tracée
J'aime quand l'inutile m'amène à me déplacer
Je navigue, je divague entre les murs de la ville
À travers les bruits, les sons, les gens, je défile
Ce serait une idée futile de vouloir partir jusqu'à ramatuelle
Dans ma ville lumière, j'ai pu croiser les plus belles ruelles
Perspectives fuyantes, ou endroits confinés
La ville est bien vivante, le trajet me l'a confirmé

"- quand j'marche, l'allure de mes pas me donne la rythmique"
"- mes rêves font d'la randonnée"
"- xxx le soleil fait couler la pommade"

(x2)
Un pas devant l'autre, je marche sans lâcher de mot
Qu'est-ce que le chemin va me ramener de beau ?
Perdre mon temps ou prendre le temps d'me perdre ?
En attendant, mes pieds font tourner l'monde

Quand j'avance, certains croient que je recule

Je marcherai jusqu'à c'que la capitale capitule
Sans me péter les rotules, je déambule sur le goudron
Certains fabulent, ils disent que j'ai abusé du houblon
Avec la différence vient souvent le jugement
À propos de mon errance, je sais que le juge ment
Ils ont besoin de repères, je les envoie balader
Si, tout à coup, ils se perdent, c'est qu'ils savaient où aller
À l'aise dans la ville quand je file à l'anglaise
Les pensées s'enfilent et les sans fils se taisent
Il n'y a plus de foules, il n'y a plus de citoyens
La démarche plonge et coule entre les murs mitoyens
À fleur de sol dans la métropole
Les panneaux dégringolent et les bouches d'égouts rigolent
Les poteaux électriques statiques rentrent dans la danse
L'ambiance tragique devient magique quand j'avance

"- marcher sur la ville"
"- il est passé par ici..."
"- marche, fier, droit comme un i"
"- ... il repassera par là"

(x2)
Un pas devant l'autre, je marche sans lâcher de mot
Qu'est-ce que le chemin va me ramener de beau ?
Perdre mon temps ou prendre le temps d'me perdre ?
En attendant, mes pieds font tourner l'monde

"- j'avance, je recule"

Et puis j'avance à mon allure, j'n'ai aucune course à remporter
Tu veux croquer ta vie sur place, j'ai pris la mienne à emporter

"- si tu passes un jour dans ma rue, t'entendras ma chanson"

Les autres musiques de Ceo