Paroles de Balalaïka

Tino Rossi

pochette album Balalaïka
Voir sur Itunes

sonnerie téléphone portable pour Balalaïka

Tout là-bas, quand le printemps fleurit
Il est un coin de paradis
Une auberge au fond d'un grand jardin
Parmi les roses, les jasmins
Ah ! quel adorable asile !
Comme on se cachait bien dans ces îles
On y goûtait, par les nuits de mai
Des joies qu'on n'aura plus jamais

La vie était belle
Aux sons joyeux des balalaïkas
On se grisait d'amour et de vodka
En riant aux éclats
Mon coeur se rappelle
Les doux instants de ce joli temps-là
Dans l'air flottaient les parfums des lilas
Que c'est loin tout cela !

Bien que ce bonheur se soit enfui
Son doux souvenir me poursuit
Et, malgré moi, toujours ma pensée
Revient à ces beaux soirs passés

Ah, qu'elles étaient jolies
Ces nuits de jeunesse et de folie !
Où sont-ils tous nos espoirs d'antan ?
Où sont nos rêves de vingt ans ?

La vie était belle
Aux sons joyeux des balalaïkas
On se grisait d'amour et de vodka
En riant aux éclats
Mon coeur se rappelle
Les doux instants de ce joli temps-là
Dans l'air flottaient les parfums des lilas
Que c'est loin tout cela !

Dans les sentiers ombreux
On se promenait deux à deux
Par les soirs de printemps si langoureux
Comme on était heureux !

La vie était belle
Et l'on échangeait des serments tout bas
Aux sons charmants, aux accents délicats
Des balalaïkas

Les autres musiques de Tino Rossi