Paroles de Big brother

Jean Patrick Capdevielle

pochette album Big brother
Voir sur Itunes

sonnerie téléphone portable pour Big brother

Brille, tant que les lumières vacillent, juste avant que
Tout s'éteigne
Comme pour la fin d'un règne, même si tu saignes.
Danse, comme si t'avais de la chance pour changer ton
Histoire.
Peut-être qu'il te suffit d'y croire, t'as pas besoin de
Gloire.
Y'a plus que des pleurs sur ton miroir, t'as dû te
Réveiller trop tard.

Derrière la fenêtre, le jour va naître.
Vaudrait mieux que t'aies pas trop de mémoire.

Passe, passe près des murs de glace, personne peut plus
Rien te dire
Quand t'es seule dans le navire et que tout chavire.
Vole, c'est pas le moment de devenir folle.
T'enferme pas dans une cage de verre.
T'oublies qu'on devient froid comme une pierre, seule en
Enfer.

Les fleurs séchées dans ton tiroir, fallait pas les jeter
Si tard.

Derrière la fenêtre, le jour va naître.
Vaudrait mieux que t'aies pas trop de mémoire.

Toi qui disais que les larmes, ça laisse toujours des
Traces
Maintenant que tu te retrouves seule avec l'orage en face.
Je crois que j'ai jamais compris ce que tu voulais que
J'ignore.
Oublie tout ce qu'on t'a dit, je connais qu'une règle d'or.
Cache donc ta peur dans le fond de l'armoire
Tu la retrouveras bien plus tard.

Derrière la fenêtre, le jour va naître.
Vaudrait mieux que t'aies pas trop de mémoire.

Juste à la fin de ton règne, brille avant que tout
S'éteigne.

Les autres musiques de Jean Patrick Capdevielle