Paroles de Boulevard du crime

Jean-pierre Mottier

pochette album Boulevard du crime
Voir sur Itunes

sonnerie téléphone portable pour Boulevard du crime

Boulevard du crime

Sur le méchant boulevard du crime
Il y’a de la fille sans pudeur
Il y’a du flic et du souteneur
Une vraie société anonyme
Il y’a surtout un vrai de vrai
Un costaud taillé dans la craie
Une viande longue du genre osseux
C’est tatave le gélatineux

Sa silhouette
De baguette guette guette guette
Ses gonzesses
Qui encaissent
Voyez caisse caisse
Il porte gaiement sous son raglan
Une machine à compter
Et, poliment, à chaque client
Il remet un ticket
S’ils résistent
D’un air triste triste triste triste
La fripouille
Les dérouille ouille ouille ouille
Et tous les soirs, comptant les sous
Il dit : voyez-vous
Quand on est jeune faut en mettre un coup
Car tatave est pas fou

Aimable avec la clientèle
Pour plus tard il vient d’acheter
Une jolie boutique pour bébé
A l’enseigne du lardon qui pèle
Il a pris brevet récemment
Du landau à traction avant
Et avec jo, dit la bouriqu’
Il tricote des brassières aux flics

Sa silhouette
De baguette guette guette guette
Ses gonzesses
Qui encaissent
Mesdames voyez caisse
Il tient le vêtement pour les enfants
D’un mois à cinquante ans
Si les marmots sont des jumeaux
Il te fait le prix de gros !
Comme son frère
Feu prosper, il nous prospère père
Et bonne âme
Il proclame : comme j’ai douze bonnes femmes
Si, en prenant un fortifiant
J’leur fais quatre enfants
J’ai dans quelle que temps
Un petit régiment
Moi la famille ça me botte
J’ai ce qu’y faut comme couche culottes

Les autres musiques de Jean-pierre Mottier