Paroles de Brahim alham

Dick Annegarn

pochette album Brahim alham
Voir sur Itunes

sonnerie téléphone portable pour Brahim alham
Clip vidéo

Il était marocain et parlait allemand
Tirailleur retraité de l’armée française
Il vivait replié, face à l'océan
Un panne à souder, brûlant dans la braise

Sac ni ressac n’atteignent sa braise
Bruine ni brouillard n’éteignent son feu
Si débrouillard et si bien à l’aise
Brahim ahlam, paix à son âme

Il soudait à l’étain, au coin d'un mur blanc
Balançant les épaules, d'avant en arrière
Il aimait ces chemins, il aimai ces gens
Sa capuche sur sa tête, et son rire berbère

Sac ni ressac n’atteignent sa braise
Bruine ni brouillard n’éteignent son feu

Si débrouillard et si bien à l’aise
Brahim ahlam, paix à son âme

Il n'avait ni de femme, ni de maison mère
Connaissait ni de drames, ni le moindre frère
Demandait ni l'aumône, ni reconnaissance
Pour les années passées, à servir la france

Sac ni ressac n’atteignent sa braise
Bruine ni brouillard n’éteignent son feu
Si débrouillard et si bien à l’aise
Brahim ahlam, paix à son âme

Il était marocain et parlait allemand
Tirailleur retraité de l’armée française
Il vivait replié, face à l'océan
Un panne à souder, brûlant dans la braise

Les autres musiques de Dick Annegarn