Paroles de Bref

Eff Gee

pochette album Bref
Voir sur Itunes

sonnerie téléphone portable pour Bref
Clip vidéo

Un jour on perdra la fougue et tous nos rêves
Personne pour résoudre nos blèmes, qui vivra verra la foudre
J'laisse mes peines à la fourrière, plus rien à foutre d'hier
Pour la suite, quelques pains, beaucoup d'prières
J'suis dans les bras d'morphée, j'rêve d'être dans ceux d'ma femme
Carrière dans l'creux d'la vague, mc's apprennent à surfer
La veille font des quenelles, l'lendemain ils sont charlie
J'essaie d'rester le même, ils sont faux jusqu'au charley
J'trouve peu d'choses touchantes comme le soleil couchant
On pense que demain sera toujours pareil
Mais, un beau jour, tout change
Une panne, crise cardiaque, un accident, c'est vite arrivé
J'évite l'avis des pouffes qui te bouffent ta vitalité
Nique leurs pseudo-clans, pressés d'nous mettre en dépression
C'est toujours l'oppressé contre la répression
La vérité dans l'expression du regard
Dans mes projets j'ai du retard
La vie c'est qu'un week-end
Puisqu'à peine arrivé tu repars

(×4)
Bref

Qui vivra verra l'amour et toute sa peine
La même qui provoque la haine, un jour, on t'mettra la douille
Bizarre, les ados souhaitent être vieux
Les vieux souhaitent être jeunes
Moi, j'me mets toujours en joue
Au jour le jour et c'est peut-être mieux
J'suis né pauvre donc j'essaie d'braquer l'destin
Travaille plus pour retrouver les chances que ton passé restreint
Plus on vieillit, plus on s'dit que
C'est dans la tête comme pour se rassurer
A peine un quart de siècle tout seul à suer
Le seum à trouver, j'arrive par le bas
J'connais la rue mais je n'en parle pas
J'ai rien à prouver, le temps passe
J'vois le vice s'étoffer, les meilleurs partent les premiers
Car n'ont pas vécu assez pour devenir mauvais
Deux nouvelles paires chaque saison, ça peut pas rétrécir
La mort fait pressing, un tas d'raisons de devenir dépressif
Clair, net et précis, hey, hey, hey, cousin
Pour célébrer leurs mémoires j'attends pas la toussaint

(×4)
Bref

Les autres musiques de Eff Gee