Paroles de Bridging the gap (traduction)

Nas

pochette album Bridging the gap (traduction)
Voir sur Itunes

sonnerie téléphone portable pour Bridging the gap (traduction)

(nas)
" et la lumière fut "

(olu dara en chantant)
Tu vois, je viens du mississippi
J'étais jeune et fougueux
Avant de me retrouver à new york, où j'ai eu mon premier fils
Je l'ai appelé nasir, mais tout le monde l'appelle nas
Je lui ai dit quand il était jeune qu'il deviendrait un champion

(nas)
C'est parti ! allez, allez, allez, allez
Héritier de ces skits de rap, je maîtrise tous les genres
Pas mal de gars ont essayé de reprendre mon flow et de m'égaler
Mais regarde qui est toujours number one, présent jour après jour
Je dis ce que j'ai envie de dire, rien à faire de comment tu vas le prendre
Car je suis mon propre maître, papa m'a dit : " ne laisse personne prendre le contrôle à ta place,
Bats-toi pour conserver ton intégrité à tout prix ", lui qui est né à natchez dans le mississippi
Il a fait comme miles et dizzy, maintenant on entre en scène
Là ou le blues, le jazz et le rap se rejoignent
Cette chanson retrace l'histoire de la musique
Je suis né dans ce biz, j'ai découvert la musique de mon père
Tout comme prince s'est cherché en se shootant à la purple rain
Mais mon minneapolis à moi s'appelait brooklyn bridge, la patrie des superkids
Certains sont devenus célèbres, d'autres se sont retrouvés en zonz
J'aurais pu mal tourner
Si papa n'avait pas été là pour me secouer et me dire
(olu dara)
Un champion (nas) ouais, dis-le plus fort !
Un cham-cham-cham-champion !

(nas)
Le blues a engendré le gospel, le gospel a engendré le blues
Les esclaves ont crée cette harmonie de " ah " et de " ooh "
De l'ancienne école, de la nouvelle école, apprends-en les règles
Pendant toutes ces années j'ai cherché à mettre des mots sur mon mal-être
Je suis un artiste né, le hip hop a guidé mes pas
Des tags sur les murs, j'en ai fait, j'aurais bien pu finir à spoffard, comme tout délinquant juvénile
Mais papa m'a donné les bons tuyaux pour que je réfléchisse par moi-même
Lis les livres, ceux de malcolm et d'autres

Parce qu'à l'école les professeurs disaient de moi que j'étais dyslexique
Dans les cours artistiques je pouvais pas m'arrêter de dessiner la tête de
Mes profs principaux, je dessinais des trucs pour les rendre dingues
Parce que personne n'appréciait mon style
J'avais lu plus de bouquins qu'il n'y en avait sur leur cv
Ils étaient obligés d'appeler mon père en disant " m. jones s'il vous plaît venez chercher votre fils,
Il écrit des poèmes de dingue et ses rimes sont déchaînées "
(olu dara en chantant)
Un champion, un cham-champion

(nas)
Hey hey hey
Mon père n'était pas un rolling stone
Il a roulé sa bosse aux quatre coins du monde, mais il est toujours revenu à la maison
Puis il a vieilli, a changé son prénom pour prendre celui de olu
Vas-y, dis leur le nom des endroits que tu as visité
(olu dara en chantant)
Je suis allé en arabie saoudite, au mozambique,
A madagascar, à paris, en grèce,
En afrique centrale où nous vivions avant,
Mieux connue sous le nom de queenbridge
(nas)
Nas, nas ne s'arrêtera jamais
Olu dara est dans la place, il ne s'arrêtera jamais
Muddy waters' howling wolf ne s'arrêtera jamais
Du blues au street hop, on ne s'arrêtera jamais
Dis leur comment papa

(olu dara en chantant, nas en rappant)
Tu vois je viens du mississippi (dis leur papa)
J'étais jeune et fougueux (tout fou)
Je me suis retrouvé à new york (yeah ! )
Où j'ai eu mon premier fils (c'est moi ! )
Je l'ai appelé nasir (ouais papa ! )
Mais tout le monde l'appelle nas
Je lui ai dit quand il était jeune
Qu'il deviendrait un champion (c'est toi le plus grand papa)
Un champion (c'est toi le plus grand papa)
Un cham cham-cham-cham-pion
Paix à ton âme ray charles

Les autres musiques de Nas