Paroles de Brigand

M (matthieu Chedid)

pochette album Brigand
Voir sur Itunes

sonnerie téléphone portable pour Brigand

Tu me tenais sur ton cœur
Quelquefois tombaient des pleurs
Des jolis pétales de fleur
Sur mon front d’enfant
Trop savant

Tu me regardais jouer
Blanches dents blanc tablier
Par la fenêtre où les abeilles
Entraient dans le soleil

Je te faisais du mal quand
Je devenais brigand
Pour sentir ma puissance
Ou quand j’oubliais, libre et fou d’enfance
Toute naissance

Et les saisons défilaient
Sur ton visage de craie
Sur tes mains qui s’abîmaient

Mon cœur fleurissait
Je riais

J’étais le diable incarné
Un ange dégringolé
La nuit quand je glissais vers
Des labyrinthes pervers

Je te faisais du mal quand
Je devenais brigand
Pour sentir ma puissance
Ou quand j’oubliais

Je te faisais du mal quand
Je devenais brigand
Puis je courais vers toi
Car je te voulais et puis j’oubliais
Je chavirais

Tu me prenais sur ton cœur
Parfois tombait une fleur

Les autres musiques de M (matthieu Chedid)