Paroles de C'est fini

Wacko

pochette album C'est fini
Voir sur Itunes

sonnerie téléphone portable pour C'est fini
Clip vidéo

(wacko)
Elle s’est tirée sur la pointe des pieds…
Moi j’attendais que la porte claque
Son mascara qui laisse des traces sur les taies d’oreiller
Les arguments refont surface
Quand la fierté explose et qu’on se prend en pleine face
Le regard des autres et le besoin d’être en place
C’est qui cette meuf ? c’est qui ce mec ? toujours les mêmes sujets…
Le mobilier et la répartition des tâches
Faire les 400 pas dans 25m2
Revoir tous les endroits sur lesquels on l’a fait
Le faire une dernière fois, avoir le courage d’avancer
Prendre une décision, avoir peur de l’annoncer
Être incapable de la justifier…
… deux années à s’aimer contre deux semaines à s’détester
Égoïstement, j’ai fuit devant l’adversité
Comme une entrée d’virage où on oublie d’accélérer

(wacko)
J’ai pas dormi de la nuit, sur l’répondeur tu m’as pourri
Tout ça c’est fini !
J’avale mon ego pour te prouver ce que tu vaux
Non, ça c’est fini !
Tu c’que tu sacrifies pour m’laisser faire ma vie
T’inquiète, c’est fini !
Je ne passerais plus à té-co de tes messages subliminaux
Puisque c’est fini !

(biram)

J’ai une super copine qui s’appelle solitude
Je la rejoins chaque soir dans mon p’tit stud’
Et elle a l’habitude de m’attendre avec une pute qui s’appelle bouteille
Et qui ne rentre pas chez elle avant que j’titube
J’suis tombé amoureux d’une ‘tasse, elle s’appelle liasse
Et quand j’suis avec elle j’brasse toujours en mode « quelle classe ! »
Des fois, elle m’file entre les doigts sans même que j’vois c’qui s’passe
Me laisse avec sa pine-co, une ceuse-cra qu’on appelle hass
Negro, j’suis tombé love d’une go
Mais elle n’a rien d’une bimbo, elle s’appelle parano
Ça commence par un mot, pour qu’elle rapplique, sortant d’nulle part
Puis peu à peu elle m’habite et je l’ai comme dans la peau
Elle connaît mes faiblesses, ma fidèle sensibilité
Souvent rappelé à l’ordre par celle qu’on appelle lucidité
À qui je dois de ne pas sombrer dans l’absurdité
Grâce à elle j’ai fait la connaissance d’une pure beauté
Yeah, cette beauté divine, elle s‘appelle foi
Elle et moi, on est intime et elle m’révèle ce qu’elle voit
Elle m’aide à croire en c’que j’fais avec ma belle voix
D’ailleurs à chaque fois les zin-voi s’rappellent d’moi

(wacko)
J’ai pas dormi de la nuit, sur l’répondeur tu m’as pourri
Tout ça c’est fini !
J’avale mon ego pour te prouver ce que tu vaux
Non, ça c’est fini !
Tu c’que tu sacrifies pour m’laisser faire ma vie
T’inquiète, c’est fini !
Je ne passerais plus à té-co de tes messages subliminaux
Puisque c’est fini !

Les autres musiques de Wacko