Paroles de C'est pas compliqué

Fixpen Sill

pochette album C'est pas compliqué
Voir sur Itunes

sonnerie téléphone portable pour C'est pas compliqué
Clip vidéo

(vidji)
Dans le fuselage de mon vaisseau, j’ai dû repartir
J’ai su me bâtir et me ver-sau dès mon plus jeune âge
Aucun tuteur ne m’a vu seul dans ma bulle de savon
Marcher dans les dunes de sable en rêvant plus que platon
J’ai des remords à force d’avoir la trachée qui brûle
Des pensées abrasives détaillées dans des pages d’écriture
Des cachets fichus dans des boîtes glauques
Des couacs, des mauvais choix d’coaching
Des histoires de tards-té pour échapper aux escouades mobiles
En attendant, rien à signaler, j’vis ma vie
Rap et prod’ : j’ai deux casquettes comme abigail et brittany
Sans blague, j’laisse des types factices nous gronder sans broncher
On parle d’eux, v’là qu’ils taillent des pipes gratis pour monter en grade
J'ai cherché une manière de faire les choses du mieux possible
Avec mes assos’, sur du matos juste bon à tomber en panne
Comme je m’imagine pas finir seul et vieux j’cogite
J’cherche des contre-exemples sur lesquels j'peux compter

Quand t’as longtemps cherché une manière de faire les choses du mieux possible
Faut juste gérer l’truc, c’est pas compliqué au fond
Depuis mes 12 ans sur du wu tang ou du vieux mobb deep
Remballe ton rap fait pour des salons privés
Et on s’barre sans dégât, sans déraper, sans abîmer nos pompes
Il existe mille façons de vivre ou de vriller
Et on s’barre sans dégât, sans déraper, sans abîmer nos pompes
Il existe mille façons de l’dire ou d'le crier

( keroué)
Nul ne sait que l'sort est jeté depuis mon plus jeune âge
Jusqu'à la racine, les canines sorties, j'veux plus de place
L'après s'apprécie sans pression, ce type d'agression l'précise

La gestion des chiffres pour fixer le prix d'adhésion, hein
La transaction s'effectue dans le bâtiment d'la finance, haut dans l'ciel
Avec la science d'une romancière ou d'une cartomancienne
Bref, j'veux des gisements d'clients potentiels
Faire du rap sans même avoir à m'fier aux anciennes règles
On a trop fait la sieste, mes gars se tiennent prêts
Marre d'être non défrayé ou bien d'être payés au lance-pierre, merde
Au fil des rencontres, quelque part, la porte se ferme
(p't-être) écoute ta mère quand elle te parle, des fois, ça force le respect
Trop tard quand la porcelaine pète, que tes darons arrivent au bout
Ma dynamique est troublée, j'vois plus les gens qui gravitent autour
Les potes c'est comme les briquets : j'ai dû en perdre plus d'un
Mais j'reste sérieux en affaires pour faire mieux sans arrêt

Quand t’as longtemps cherché une manière de faire les choses du mieux possible
Faut juste gérer l’truc, c’est pas compliqué au fond
Depuis mes 12 ans sur du wu tang ou du vieux mobb deep
Remballe ton rap fait pour des salons privés
Et on s’barre sans dégât, sans déraper, sans abîmer nos pompes
Il existe mille façons de vivre ou de vriller
Et on s’barre sans dégât, sans déraper, sans abîmer nos pompes
Il existe mille façons de l’dire ou d'le crier

(keroué)
Personne ne nous a donné d'conseil au départ
J'ai cherché l'moyen d'faire des mailles propres : c'est pas compliqué
Malgré mes failles, j'démarre fort, j'vois ces gars qui haïssent
Ils s'demandent : "c'est qui là-uic ?", on est deux ! c'est pas compliqué
J'vais pas faire dans l'détail
J'porte mes potes qui sortent des bails, en une seule note t'es die
C'est pas compliqué
J'ai l'time pour encore faire le truc, c'pas qu'une affaire de thunes
On m'dit que j'perds le nord, j'réponds que je taille vers le sud

Les autres musiques de Fixpen Sill