Paroles de Cent mille universités

Michel Sardou

pochette album Cent mille universités
Voir sur Itunes

sonnerie téléphone portable pour Cent mille universités
Clip vidéo

Quand il y aura cent mille universités,
Cent millions d'hommes vivant dans les facultés,
Qu'adviendra-t-il de nos petits métiers ?
Restera-t-il un sabotier ?
Qu'adviendra-t-il de nos petits métiers ?
Restera t il un sabotier ?
Il nous faudra vivre pendant de longs mois
Sur un banc de bois,
Dans une maison triste
Où l'on ne parlera que de chiffres et de lois.

Quand il y aura cent mille universités,
Les filles n'auront même plus le temps d'aimer.
Que feront-elles quand on ira rechercher
La fille du dernier sabotier ?
Que feront-elles quand on ira rechercher
La fille du demier sabotier ?
Tout sera plus sombre autour de leur vie
Habillées d'ennui
Et comme des ombres,
Elles se diront

Les autres musiques de Michel Sardou