Paroles de Cent titres

Black Major

pochette album Cent titres
Voir sur Itunes

sonnerie téléphone portable pour Cent titres
Clip vidéo

Black major, 0 putain de 6 motherfucker
Smt t'es pas prêt, aujourd'hui

Aujourd'hui plus rien n'est privé non , tout est public
On connaît tout de toi jusqu'à tes poils de pubis
Je sais les paroles sont crues mais c'est parce qu'on cuit
Et si ce monde s'barre en couilles c'est qu'sheitan conduit
Ils nous endorment de + en + voilà pourquoi je n'dors plus
Si tout l'monde est dans la merde,c'est parce que l'or pue
De la torture , voilà c'qu'est devenue la vie
C'est mon avis
à mon avis
Je n'vais pas changer d'avis
Pourtant pas imbécile
Je n'vais pas tenter l'impossible
Mais sachez que si l'autre maigrit
C'est parce que l'un grossit
On veut tous le must juste une question d'orgueil
Et si je rêve les yeux fermés c'est parce que les jaloux portent l’œil
J'vois des femmes qui n'se respectent plus , qui s'exhibent
Des psychopathes, des tarés et des fous qui s'excitent
Et si sur la feuille j'me lâche c'est parce qu'on me tient
Et si personne ne voit le vice c'est parce qu'on l'teint
Tout est falsifié , aux apparences faut pas s'y fier
Et si on regrette des choses, c'est qu'on est pas si fier
On préfère écouter les soi disant potos qu'les rents-pa
Les gens sont cons donc comme yace j'veux être mon propre tron-pa
J'vois des projets qui tombent à l'eau
Plus rien à foutre de ton bras long
La solidarité n'existe plus tout l'monde shoote dans ton ballon
Le monde est flou ? non le monde est faux
Trop bon trop con
Donc j'suppose qu'être gentil c'est plus ma qualité c'est mon défaut trop de faux
Les sourires se font rares et les souris se font rats
Quoi qu'tu fasses c'qui doit être fait se fera
Plus personne n'a la foi oui c'est triste et terrible
Sache que si tu n'crois pas en dieu c'est à tes risques et périls
Si j'ai fait des erreurs j'en paierai le tarif
Black m qu'est c'qu'il t'arrive
Chut ça c'est ma iv
Occupe toi d'tes problèmes j'suppose que t'en as sûrement déjà assez
Garde ta salive au lieu de jacter sur mon passé
Tous deviennent égoïstes, s'cachent derrière leurs egotrip
Des cistes-ra partout voilà pourquoi les beur et les négros flippent
C'est pas grâce à l'alcool que tes problèmes t'oubliera
C'est pas en étant bling bling que chez toi tout brillera
Guerres partout paix nul part
Pour quelques broutilles
ça s'insulte ça s'tape dessus ça s’entre-tue pour quelques groupies
Le diable est de partout sachez le
Mais les gens préfèrent s'boucher les oreilles
Histoire qu'on n'parle pas d'ça chez eux
Ceux qui vous promettent la lune n'ont même pas la fusée
Et tout c'que j'dis est vrai,non, même pas abusé
J'capte pas leur opinion, entre eux et moi, y'a pas d'réseau
On veut s'sauver mais pas d'vaisseau
On s'fait la guerre mais pas d'raison
Et j'ai pas terminé j'irai jusqu'au bout d'mes idées
Le mal,le bien, paradis ,enfer à toi d'décider

T'as une vie pour faire tes preuves à toi d'voir si t'auras l'temps
Et si rageant, d'voir ces personnes qui râlent tant et en partant
J'veux laisser une trace pas laisser une crasse
Guidé par dieu pas par les paillettes et les strass
On m'dit d'arrêter les phrases
Qui blessent mais c'est juste la vérité
Et si on en arrive là,c'est que vous l'avez mérité
L'etat nous divise pour multiplier leur autorité
Et même avec des tout terrains j'ai déjà vu des poto ripper
Personne n'est à l'abri même sous un toit
Les tsunami les éruptions tremblements de terre souviens toi
ça donne son cul dans tout les coins ça fourre sa bite dans tout les trous
Le respect d'soi même on connaît plus que voulez vous
C'est juste des constats mais apparemment vous faîtes les sourds
N'attendez pas le dernier jour du mois pour faire les sous
Et quelque soit votre religion respectez celle des autres
Puis rangez vous parce que là c'est l'désordre
On scelle des hommes on brise des vies des crises terribles de l'hystérie
On frise le ridicule on n'voit qu'l'argent et ça suscite des prises de risque
Et ça s'suicide à croire qu'on à plusieurs vies
Tu prends neuf mois pour naître mais sache que tu meurs vite
J'suis supérieur à personne ici bas on est tous égaux
Mais combien sont prêts à perdre la vie pour un bout de bédo
Que tu la prennes des deux côtés la vie est rude et dure
Faut que t'apprennes et que t'écoutes car la plume est pure
Donner des leçons c'est pas mon rôle ni mon devoir ni mon droit
J'ai levé la main pour parler ils m'ont coupés le doigt
Puis ils m'ont pris mon bras
Trop de choses a dire mais apparemment faut s'taire et suivre le troupeau
Mais à quoi sert une arme avec une balle qui n'troue pas
Aujourd'hui tout se vend même le corps d'une femme
à croire que la vie c'est simplement le décor d'une foire
Pourquoi m'plaindre alors que j'mange à ma faim
J'veux pas être ce black qui meurt au début mais qui meurt à la fin
Pas le temps d'se reposer j'écris sans césures
Me taire ? autant demander à un sourd muet de vivre sans ses yeux
Ouvre les tiens t'iras pas plus vite même si ta vie est tunée
Sache juste que tu peux mourrir le jour où tu nais
Nous sommes tous allumés un jour dieu nous éteindra
La vie est une épreuve et pour les mécréants la mort est un drame
Pour savoir qui sont les vrais pas besoin de tri sélectif
Une pute ça reste une pute la seule chose qui change c'est les prix
Négro quand t'as la maille tes amis s'multiplient
Ils veulent tous te brancher tel une multiprise
Pourquoi on est pas tous riche ? pourquoi la misère existe ?
Pourquoi les filles s'exhibent ? pourquoi l'argent excite ?
Tant de questions qu'on se pose aucune réponse à la clé
Mes cicatrices sont invisibles mais j't'assure j'suis balafré
On te raconte ma vie mais j't'assure c'est pas la vraie
Va vivre la vraie misère et on en reparle après
Respectez vos daronnes parce que pour de vrai c'est sacré
J'suis pas un illuminati parce que tout c'que j'fais c'est carré
Tout le monde veut la vie d'rêve alors j'les laisse faire dodo
Baisser le froc c'est pas mon style alors j'les laisse faire sodo
Imagine une mère qui fait la pute et un père clodo
J'attend du vrai soutien autant s'accouder sur un poteau
Trop d'choses à dire, trop d'choses attirent
Trop d'reproches donc trop d'choses à fuir
On s'cache derrière l'humour pour pas montrer nos déceptions
Mais on partira tous, seul règle qui n'a pas d'exception