Paroles de Champion

Les Sages Poètes De La Rue

pochette album Champion
Voir sur Itunes

Date de parution : 03/06/1998

Durée : 0:03:01

Style : Hip-hop/Rap



sonnerie téléphone portable pour Champion
Clip vidéo

( zoxea)
Yo, ton pote bill vendait du
Seul à l’époque, il n’y avait pas de compèt’
Vite il a eu le titre de boss aussi vite que la grosse tête
Donc de shit vendeur
Il est passé à coupeur de savonnettes
Jusqu’à vendre des whoopers
Comme un bon négro net
Il devient fou, débloque
Partout ça vient, ça stock
Il n’est plus dans le coup
Et tout ses anciens potes s’en moquent
La thune y’a que ça qui compte
Et puis faut pas trop que tu montes
Montre ta montre
Et soit aussi puissant qu’un ponte, la honte
Il s’est fait doubler par un jeune voyou
Dont le biz se passe à une autre altitude
Il deale le caillou
Se ravitaille en martinique
Négocie avec la dominique
A des femmes érotiques
Fait parler les putes
Avec une lame posée sur la sclérotique
Le soir, il évite les histoires
Mais soit il poucave aux flics
Soit il a une sacrée technique
Car, malgré les balances cachées
Qui prennent des photos derrière la vitre
Chaque année il conserve son titre, de champion

Champion (scratchs)

(melopheelo)
J’ai pris un an de repos
Y avait tout un tas de challengers
Qui voulaient tester les sages po'
Une fois sur le ring
C’était un combat à sens unique
Je me souviens de ce type
Qui cherchait en vain ses lyrics
Première attaque verbale, je le contre
Il ne sait peut-être pas aujourd’hui, qui il affronte
C’est pile ou face, en surface, bien dans sa face

Je laisse des cicatrices, visibles, efficaces
Je suis ce dico, qui stocke tout mot
Mon vocabulaire est à la pointe
Je t’emmène dans un monde plus beau
J'suis la crème du rap, le délice du rap
Les yeux du rap, on t’appelle pheelo' ou fils du rap
J’maîtrise cette langue française comme mes poings
Te contamine fils, tu m’imites dans tes refrains
Je conserve mon titre
Tu voulais la ceinture d’or
N’oublies jamais une chose
Si tu dors t’es mort
Des mc's sont en train de m’épier
Je lance un nouvel album
Et les prends à contre-pied
Détourne leur attention
On balance un inédit
Et c’est la révolution
Cours toujours tu m’intéresses
Ton groupe je le blesse
Avec des rime
La musique fera le reste
Je suis là pour battre un record
J’conserve mon titre
Si tu le veux, faut te battre jusqu’à la mort
Je continue, y a plus de combats quand je suis dans la rue
Mes frères m’épaulent, solidarité, tu l’as vu
Je brille, comme la constellation dans le ciel
Chauffe ton anatomie, avec un rayon de soleil
Et reste champion

Champion (scratchs)

(dany dan)
C’était en 88, en salle d’histoire
J’venais d’m’asseoir
Tout au fond d’la salle car
J’en avais vraiment marre
Deux heures encore avant la sortie
C’est là qu’j’ai écris mon premier rap
Feignant l’air attentif
La prof n’a vu qu’le euf
C’est sur, certain
Mais j’n’imaginais pas que ce moment là scellait mon destin
Dix ans plus tard, j’embarque un noir trois quarts...

Les autres musiques de Les Sages Poètes De La Rue