Paroles de Chanson de solange

Les Demoiselles De Rochefort

pochette album Chanson de solange
Voir sur Itunes

sonnerie téléphone portable pour Chanson de solange

Je rentrais de l´école et je traînais boubou
Qui trépignait, pestait, jurait comme un voyou
Au milieu de la rue il me fait un caprice
Et jette son cartable dans les immondices!

Me voilà à genoux cernée par les vélos
Recherchant les cahiers, les crayons, les stylos
Répandus ça et là lorsqu´une voix aimable
Me fait lever les yeux vers un type adorable!

Comme un souffle grisant sa voix à mon oreille
Chante, fredonne et joue comme un envol d´abeilles
Je croise son regard et son regard me toise
Je suis émerveillée
Puis je reste pantoise

Moi, comme je les aime, un air intelligent
Un sourire incertain, quelques mèches d´argent
Dans une chevelure de pâtre ou de poète

Un concerto sublime éclate dans ma tête!

Son doux regard au mien s´oppose longuement
Ensorcelés tous deux par un enchantement
Boubou attend toujours, autos, vélos défilent
Et le temps, lentement
Perpétue notre idylle

Mais il me faut partir et mon cœur s´y résigne
Car mon bel inconnu du départ donne le signe
Il se lève et sa voix émue me dit en face
Votre combinaison, le saviez-vous, dépasse
Ce fut tout

Est-il près, est-il loin, est-il à rochefort?
Je le retrouverai, car je sais qu´il existe
Bien plus que la raison, le coeur est le plus fort
A son ordre, à sa loi, personne ne résiste
Et je n´y résisterai pas

Les autres musiques de Les Demoiselles De Rochefort