Paroles de Chelsea hotel no. 2 (traduction)

Leonard Cohen

pochette album Chelsea hotel no. 2 (traduction)
Voir sur Itunes

sonnerie téléphone portable pour Chelsea hotel no. 2 (traduction)

Je me souviens bien de toi au chelsea hotel
Tu parlais avec tant de courage et de douceur;
Me faidant un pompier sur le lit défait,
Tandis que les limousines attendaient dans la rue.
Et c'étaient les raisons et c'était new york,
Nous recherchions l'argent et la chair;
Et cela s'appelait l'amour pour les ouvriers en chanson,
ça l'est sans doute encore pour ceux qui restent.

Mais tu es partie, hein, ma chérie,
Tu as tourné le dos à la foule.
Tu es partie, et je ne t'ai pas entendu dire :
"je te veux, je ne te veux pas,
Je te veux, je ne te veux pas." -
Au milieu de tout ce baratin.

Je me souviens bien de toi au chelsea hotel

Tu étais célèbre, ton coeur était une légende.
Tu m'as répété que tu préférais les beaux mecs,
Mais pour moi tu ferais une exception.
En fermant nos poings pour ceux qui comme nous
Sont opprimés par les images de la beauté,
Tu t'es piquée et tu as dit : "et bien, tant pis,
Nous sommes laids mais nous avons la musique."

Mais tu es partie, hein, ma chérie,
Tu as tourné le dos à la foule.
"je te veux, je ne te veux pas,
Je te veux, je ne te veux pas." -
Au milieu de tout ce baratin.

Je ne veux pas dire que c'est toi que j'ai le plus aimée;
Je ne garde pas trace de chaque oiseau tombé.
Je me souviens bien de toi au chelsea hotel -
C'est tout, je ne pense pas à toi très souvent.

Les autres musiques de Leonard Cohen