Paroles de Chicago c'est fini

François Valéry

pochette album Chicago c'est fini
Voir sur Itunes

sonnerie téléphone portable pour Chicago c'est fini

Dans une impasse du vieux chicago
J'ai rencontré tony valentino
Un vieillard de classe, parrain vénéré
Devant un chianti, tony m'a déclaré

Chicago, c'est fini
Mais où est le temps des borsalinos
Et des grands maffiosi
En ce temps là on était des pros
Chicago, c'est fini
Où est le temps du géant capone
Dillinger, mon ami,
Le soir j'en pleure dans mon minestrone

C'est le laxisme de nos philosophes
Qui nous conduira jusqu'à la catastrophe.
La discipline et le respect des vieux
S'en vont en fumée et c'est malheureux.

Chicago, c'est fini
Où est le grand lucky lucciano ?
Un caïd, un génie

En ce temps là, on était des pros.
Chicago, c'est fini
Les amateurs gâchent le métier.
Chez les jeunes, d'aujourd'hui,
Il n'y a plus de mentalité.

Chicago, c'est fini
Mais où est le temps des borsalinos
Et des grands maffiosi
En ce temps là on était des pros
Chicago, c'est fini
Où est le temps du géant capone
Dillinger, mon ami,
Le soir j'en pleure dans mon minestrone

Chicago, c'est fini
Mais où est le temps des borsalinos
Et des grands maffiosi
En ce temps là on était des pros
Chicago, c'est fini
Où est le temps du géant capone
Dillinger, mon ami,
Le soir j'en pleure dans mon minestrone

Les autres musiques de François Valéry