Paroles de Chiens des villes

Caballero

pochette album Chiens des villes
Voir sur Itunes

sonnerie téléphone portable pour Chiens des villes
Clip vidéo

Je tape ma musique pour les parias qui y tiennent
Pour mon public, les gamins, les puristes
Quoi qu'tu dises, on fusille, on reste unis
Black syndic alias la mafia sicilienne
J'suis comme toi, j'ai ni un flingue ni les yeux revolvers
J'fais mon rap, j'fume des spliffs et j'pieute, c'est l'bordel
Mais j'vise les cieux dans des couloirs mystérieux
Je cherche la 36ème chambre, bientôt j'la trouve et je pille les lieux
Des cocktails de rimes savoureuses, tu captes
On y met du cœur vu qu'on est des amoureux du rap
J'espère que j'vivrais vieux, pour devenir celui qui détient l'secret
être le seul terrien qui fait mieux qu'les hommes verts
On pourrait vivre tels des mendiants pour cette musique, sans elle
La vie est tellement chiante, en fait
Cette étrange science rend mes jours heureux
Quand j'fais des scènes et qu'j'fous le feu, sinon je m'emmerde
J'étais sur que t'aimerais l'ambiance, bxl city
On cherche vite les billets, ici, c'est comme partout
Des spliffs, des sirènes qui brillent
Même les gros jaloux mériteraient d'y vivre

C'est pour tous mes chiens des villes
Qui, comme moi, aiment quand c'est bien écrit
Quoi, j'viens d'belgique, moi !
Toujours des sales proses, doudoune air max, peau de pèche, dürüm, sebago
Quoi, j'viens d'bx, moi !
Pour tous mes chiens des villes qui aiment quand c'est bien écrit
Quoi, j'viens de belgique, moi !
Des bruleurs de prods, des fumeurs
Les filles sans pudeurs à la rue neuve
Quoi, j'viens d'bx, moi !

Je suis dans les airs comme un funambule
J'y reste pendant des heures pour qu'le temps soit suspendu
Plus il s'écoule, plus j'm'enfume
C'est surement dû au fait que chaque matin je suis dans le bus

Avec aucun avenir ni aucune foutue thune en vue
J'observe les p'tits qui ne sont pas soumis à vos règles
Pourris par l'oseille, fumant des bobs d'herbe et d'shit
Ils n'aiment pas les poèmes qu'j'écris, ils veulent les groupies a l’hôtel
Volent les touristes japonais pour nourrir ralph lauren
J'me démène dans tout ce bordel, je fais des textes sans doute trop frais
Hélas, ça m'fournit pas d'gros chèques mais j'fais c'qui m'plait
Et je sais que tu trembles
En voyant que j'accède au sommet en grimpant l'échelle de richter
J'évite les salopes arrogantes et j'reste discret
J'taffe avec ardeur comme quand j'rappais par cœur les paroles d' xxx
Qui aurait cru qu'j'aimerais faire des textes
Ma passion, c'est comme chez le paki
J'prends d'la bouteille mais j'vais le payer cher

C'est pour tous mes chiens des villes
Qui, comme moi, aiment quand c'est bien écrit
Quoi, j'viens d'belgique, moi !
Toujours des sales proses, doudoune air max, peau de pèche, dürüm, sebago
Quoi, j'viens d'bx, moi !
Pour tous mes chiens des villes qui aiment quand c'est bien écrit
Quoi, j'viens de belgique, moi !
Des bruleurs de prods, des fumeurs
Les filles sans pudeur à la rue neuve
Quoi, j'viens d'bx, moi !

Pour toi, si tu soignes tes peines dans les soirées petch'
Pour ceux qui me croyaient bête, quand l'temps passe, on voit les traîtres
Pour les blancs, les arabes, les noirs, les fiers
Les chinois, les mecs qui se noient et craignent de voir l'échec
A 2 doigts de les per-cuter... hahaha !
C'est pour ceux qui ont compris qui était l'roi des belges
C'est pour xxx ma mifa est trop forte
Pour chahid, carlos, ysha, soleil la famille est grande
Pour le black syndic et tout ceux qu'j'oublie...
Pour les belges...

Les autres musiques de Caballero