Paroles de Chimes of freedam (traduction)

Bruce Springsteen

pochette album Chimes of freedam (traduction)
Voir sur Itunes

sonnerie téléphone portable pour Chimes of freedam (traduction)

Loin entre la fin du coucher de soleil et le tintement cassé de minuit
On a plongé sous la porte, le tonnerre craquait
Alors que les cloches majestueuses sonnaient les ombres dans les sons
Semblant être les carillons de la liberté qui éclataient
Eclataient pour les guerriers dont la force n'est pas pour se battre
Eclataient pour les réfugiés sur la route sans arme de l'envol
Et pour chacun des soldats opprimés dans la nuit
Et nous avons regardés fixement au dessus des carillons de la liberté qui éclataient

Dans la fournaise fondue de la ville, nous avons regardé de manière inattendue
Avec les visages cachés pendant que les murs se resserraient
Alors que l'écho des cloches de mariage avant la pluie battante
S'est fondu dans les cloches de l'éclair
Sonnant pour le rebelle, sonnant pour le roué
Sonnant pour le malchanceux, l'abandonné et le délaissé
Sonnant pour le proscrit, brulant constamment au bucher
Et nous avons regardé fixement au dessus de carillons de la liberté qui éclataient.


Même si un rideau blanc de nuage dans un coin éloigné a éclaté
Et la brume hypnotique éclaboussée se levait lentement
L'éclair électrique frappaient encore comme des flèches, brulaient sauf pour ceux
Condamnés à dériver ou bien à être sauvé de la dérive
Sonnant pour ceux qui cherchent, incapables de parler, qui recherchent la piste
Pour les amoureux solitaires avec une histoire trop personnelle
Et pour chaque esprit doux, bienfaisant, égarés dans une prison
Et nous avons regardé fixement au dessus de carillons de la liberté qui éclataient.

Extasiés et riant si je me rappelle quand nous avons été attrapés
Piégés par aucune piste d'heures, parce qu'ils tenaient suspendus
Alors que nous écoutions une dernière fois et que nous contemplions par un dernier regard
Envoûté et retenus jusqu'à ce que le tintement finisse
Sonnant pour ceux qui souffrent et dont les blessures ne peuvent être soignées
Pour les innombrables bouleversés, accusés, abusés, exilés et pire
Et pour chaque personne pendue dans tout le grand univers
Et nous avons regardé fixement au dessus de carillons de la liberté qui éclataient

Les autres musiques de Bruce Springsteen