Paroles de Cocoricodisco

Marc Charlan

pochette album Cocoricodisco
Voir sur Itunes

sonnerie téléphone portable pour Cocoricodisco

Quand j'étais petit, j'étais un enfant gentil
Mais dès que l'on m'installait, le soir venu, dans mon lit
J' faisais des colères à réveiller les voisins
Alors, ma mère me berçait jusqu'à six heures du matin

Elle chantait (tou tou tou tou lou tou tou)
Elle chantait hé hé (tou tou tou tou lou tou tou)
Un truc qui se balade encore dans mon cœur
(dors min p'tit quinquin, min p'tit pouchin, min gros rojin)
(te m' f'ras du chagrin si te n' dors point ch'qu'à d'main)
(dors min p'tit quinquin, min p'tit pouchin, min gros rojin)
(te m' f'ras du chagrin si te n' dors point ch'qu'à d'main)

Nous, on passait nos vacances à romorantin
Mon père, qu'était chef de gare, se prenait pour un marin
Sur son bateau d' pêche amarré au bord du cher
Il affrontait, disait-il, tous les dangers de la mer

Il chantait (tou tou tou tou lou tou tou)
Il chantait hé hé (tou tou tou tou lou tou tou)
Un truc qui se balade encore dans mon cœur
(il était un petit navire, il était un petit navire)
(qui n'avait ja-ja-jamais navigué)
(qui n'avait ja-ja-jamais navigué, ohé, ohé)

Quand j'ai eu vingt ans, un type m'a tondu les cheveux
Il m'a donné un costume avec un calot tout bleu
Quarante jours après, quand j'ai eu ma permission
Grand-père, en m'apercevant, s'est mis à jouer du clairon

Il jouait (tou tou tou tou lou tou tou)
Il jouait hé hé (tou tou tou tou lou tou tou)
Un truc qui se balade encore dans mon cœur
(air de "tiens, voilà du boudin")

Je pars à la chasse pour faire plaisir à mon chien
Car y a longtemps par ici qu'on n'a pas vu un lapin
Le soir, fatigué, quand je rentre à la maison

Ma femme me fait remarquer que c'est bien moi le pigeon

Nous chantons (tou tou tou tou lou tou tou)
Nous chantons ho ho (tou tou tou tou lou tou tou)
Un truc qui se balade encore dans nos cœurs
(alouette, gentille alouette, alouette, je te plumerai)
(chansonnette, gentille chansonnette, chansonnette, je te plumerai)
(je te plumerai la tête, je te plumerai la tête)
(alouette, alouette, ah)

Mon ami pied-noir qui n'avait pas un radis
En inventant la merguez est milliardaire aujourd'hui
On l'a vu hier au grand bal de l'opéra
Danser pendant toute la nuit en djellaba de gala

Il dansait (tou tou tou tou lou tou tou)
Il chantait hé hé (tou tou tou tou lou tou tou)
Un truc qui se balade encore dans son cœur
(trabaja la moukère, trabaja bono)
(j'ai laissé ma soupière quand j'ai pris l' bateau)
(trabaja la moukère, trabaja bono)
(mais quand je fais des affaires, je prends plus l' chameau)

Moi, comme tous les jours, je suis été au bistrot
Car, comme y avait la grève, j' pouvais pas faire mon boulot
On a joué au poker, au flipper et aux dés
J'ai ramassé plus d'argent que si j'avais travaillé

Ça chantait (tou tou tou tou lou tou tou)
Ça chantait hé hé (tou tou tou tou lou tou tou)
Un truc qui se balade encore dans nos cœurs
(ah, ça ira, ça ira, ça ira, la la la...)
(ah, ça ira, ça ira, ça ira, la la la...)
(dansons la carmagnole, vive le son, vive le son)
(dansons la carmagnole, vive le son du canon)
(dansons la carmagnole, vive le son, vive le son)
(dansons la carmagnole, vive le son du canon)
(la la la...)

Les autres musiques de Marc Charlan