Paroles de Cogno

Jullll

pochette album Cogno
Voir sur Itunes

sonnerie téléphone portable pour Cogno

J'démarre l't-max au quart de tour
J'veux plus rien de toi ; vas-y, garde tout
Ouais, j'gamberge, j'gamberge ; j'suis loin de tout
L'argent, ça vient, ça part, un peu comme tout
Les p'tits me croisent, me disent « j'veux faire comme toi »
J'leur dis « tu sais, dans ce monde, faut avoir un cœur en bois,
Un mental de fer et beaucoup croire en soi »
T'sais, j'suis pas un enfant, mais j'dis vrai quand j'bois
Sex, drogue, money et alcool
Braquage, poursuite, pas d'bol
Esquive, et évite la geôle, la juge, la cellule, le paquetage, oui y a le folle **
Et au tiek, y a foy, y a le shit, la feuille,
il essaye de charger une folle, mais le flic la fouille
Il demande ton nom, faut pas qu'tu bafouilles
Et demande à boy, quand j'freestyle ça cogne
Hé ouais cogno, j'crois qu'on est d'accord
manque de foi, de doigts, de s'mettre d'accord
Touche la famille ; ouais, touche la famille
Tu m'verras masqué derrière ta porte
J'touche la barrière au péage, j'suis nerveux et j'dérape,

Parce qu’ici, y a que des acteurs comme au théâtre
Ouais, j'vis pas dans l'idéal,
J'fais comme j'veux, comme j'peux, comme j'sais
Écoute ça, ça fait des planques idéales **
Moi, j'veux les euros. qui n'en veut pas ?
Moi, j'fais pas le héros, j'me la pète pas
Ouais, tu me prends pour un bero, **
mais on verra qui c'est qui rira le dernier, ne t'inquiète pas
J'vais mourir, c'est sûr, c'est certain
j'vais m'les faire ; désolé si j'parle plus à certains
J'préfère m'isoler, picoler... rigolez pas de ma life
Et j'fais des gros pétards de beuh quand se couche la night

Oh oui, tout va mal
Oh oui, tout va mal
Oh oui, tout va mal
Oh oui, tout va mal
Oh oui, tout va mal
Oh oui, tout va mal
Oh oui, tout va mal
Oh oui, tout va mal

Rap trap, décale ; trop vite j'détale
Mon cœur, c'est une fleur ; il me reste une pétale
J'ai branché une miss, c'était un pétard
J'étais en porsche, j'suis revenu la voir en mbk
Les gens s'affolent, comme j'fuck l'état
Parano, j'dors avec ma beuh, mon berretta
J'suis tout seul ; hé ouais, ça, faut qu'ils le sachent
Bientôt, j'vais sortir avec un béret et une 'stach
Avenir gâché, si j'les écoute ; si j'les écoute, le temps s'écoule
Tu veux prendre mon flow, y aura qu'un jul
Celui qui perce en sachant tout faire et pèse ses couilles
Perdre un tête, ça se joue à une patate

A une patate...
A une patate...
A une patate...
A une patate...
A une patate...
A une patate...
A une patate...
A une patate...

Les autres musiques de Jullll