Paroles de Comme un pantin (parkinson)

Patrice Mabire

pochette album Comme un pantin (parkinson)
Voir sur Itunes

sonnerie téléphone portable pour Comme un pantin (parkinson)

Comme un pantin (parkinson)

Comme un pantin
Aux milles ficelles
Ses jambes, ses mains
Ne dépendent plus d’elle

Une poupée de chiffon
Aux coutures qui s’effilochent
Plus rien ne tourne rond
Et c’est la vie, qui devient moche

Sans cesse en mouvement
Et ce ne sont pas des frissons
Ni le tempo d’une chanson
Qui bougent son corps sans raison

Comme un pantin
Dont les cordes ont cassés
Ses gestes deviennent artificiels

Et sa vie superficielle

Comme un pantin
Aux milles ficelles
Comme un robot déprogrammé
Condamné à végéter

Une poupée en chiffon
Aux coutures incertaines
Un cerveau en quarantaine
Le parkinson, c’est pas une veine

Comme un pantin
Aux milles ficelles
Ses jambes, ses mains
Ne dépendent plus d’elle

Une poupée de chiffon
Aux coutures qui s’effilochent
Plus rien ne tourne rond
Et c’est la vie, qui devient moche

Les autres musiques de Patrice Mabire