Paroles de Comme un rappeur

Disiz

pochette album Comme un rappeur
Voir sur Itunes

sonnerie téléphone portable pour Comme un rappeur
Clip vidéo

 
De la force pour les miens
Prinzly, street fab, siz-di
Wa e… wa wa wa ever
Tout est, tout est, tout est possible
C’que tu veux or wa ever
Tu peux faire c’que tu veux
 
On me disait : « dans tes rêves ! »
Frérot, je sais pourquoi je me lève
Pourquoi je me fight, pourquoi je taffe
Je laisserai une trace avant qu’je crève
Je suis en mission
Je dois changer la condition
Du fiston
Qu’il rêve en pole position
Loin de mon bâtiment
Fraîchement débarqué dans ma maison
J’ai fait tout doucement
J’ai plein de projets dans ma cargaison
Du plomb dans la tête, de l’or dans les mains
De l’argent autour du cou, et je compte mes gains
Je compte sur les miens plus que sur mes biens
J’ai qu’un livre dans le cœur, il me guide bien
Et je kick bien, non ? tu kiffes, non ?
Faut bien qu’j’en profite, qu’j’fasse du bif, non ?
Ça fait longtemps que je tue, non ?
Je suis la preuve vivante que les rêves sont puissants
Que les rêves sont puissants
Que les rêves sont puissants
J’ai de la force pour les miens
Ah, ah !
 
Je chante ma réussite comme un rappeur
Comme un rappel pour montrer aux petits de ma tess que c’est possible
Étudiant, écrivain, rappeur, acteur
Wa ever, si t’y crois, mon frérot, tout est possible
Wa ever, wa ever, wouh ouh ouh
Wa ever, wa ever, wouh ouh ouh
Wa ever, wa ever, wouh ouh ouh
Wa ever, wa ever, wouh ouh ouh

 
« dans tes rêves ! »
Frérot, je sais pourquoi je me lève
Pourquoi je me fight, pourquoi je taffe
Je laisserai une trace avant qu’je crève
Je suis en mission
Je dois changer la condition
Du fiston
Qu’il rêve en pole position
Hein, je lui ai conçu un scaphandre
Qu’il perde pas son temps à attendre pour attendre
Ou apprendre pour apprendre, prends ce qu’il y a à prendre
Fais-lui bien comprendre, celui qui te prend pour un tendre
Monaco au poignet
Money time shoot, oh, panier !
J’ai gagné, je repasse mon permis
J’crois qu’j’vais m’faire plaisir, noire sera la berline
 
Je chante ma réussite comme un rappeur
Comme un rappel pour montrer aux petits de ma tess que c’est possible
Étudiant, écrivain, rappeur, acteur
Wa ever, si t’y crois, mon frérot, tout est possible
Wa ever, wa ever, wouh ouh ouh
Wa ever, wa ever, wouh ouh ouh
Wa ever, wa ever, wouh ouh ouh
Wa ever, wa ever, wouh ouh ouh
 
Je finirai vieux, en jogging, comme fidel castro
Dans mon jardin, en mode parrain #marlonbrando
Armé comme rambo pour protéger les miens
Je les emmerde comme canto’, fuck la banque, je garde mes biens
Mes petits-enfants sur les genoux
D’autres qui jouent
Me font des bisous sur la barbe, je leur fais des bisous sur les joues
Si la haine est contagieuse, la réussite aussi
Dédicace à mon public, dédicace à mon posse
Si j’avais qu’une chanson, si j’avais qu’une phrase
Tout est possible si t’y crois, frérot
Tout est possible si t’y crois, frérot
Tout est possible si t’y crois, frérot
Tout est possible si t’y crois, crois-moi, crois-moi, crois-moi

Les autres musiques de Disiz