Paroles de Conscience d'arabe

Bakar

pochette album Conscience d'arabe
Voir sur Itunes

sonnerie téléphone portable pour Conscience d'arabe
Clip vidéo

Bakar:
Je m'emballe les couilles du monde
Le monde s'emballe les couilles de moi
Pasqu'il a fait tremblé new-york,
On voit le musulman autrement,
Connais tu la douleur de mon bled et de son silence,
Il pense que si je portait la barbe je serai porteur de la bombe,
Guerre d'algérie t'en rappelles-tu?
Dédicaces à sa résistance à la pensé des militants,
La haine se brule à l'essence votre pays est bléssé,
Des cultures différentes fait qu'elle est métissée,
Dès qu'y a un vol ils iront dire que c'est kader,
Dès qu'y a une bombe arreté de cibler tous les beurs,
Y a que des cochons qui nous gouvernent sur terre,
Parfois le poids des mots pèse plus qu'un revolver,
Nous sommes les beurs à tartiner d'après l'état mais le couscous ne
Sera jamais votre plat,
Je manque pas de respect à ton catholicisme et tes croix,
Fais en de même envers nos soeur qui portent le voile.

Taîro refrain:
Est-ce la (perte)? qui nous pousse à jetter la pierre et à nous montrer
Du doigt,
Est-ce l'ignorance l'indifference qui tiennent la plume quand celle
Ci rédige nos lois?
Ca pue la haine et la violence, ya quelque chose qui ne va pas,
A quoi bon le cacher (de terre)? la différence n'as plus le droit.

Bakar:
Ma vie est un long contrôle d'identité,
Où on m'rapelle que j'suis la merguez dans le cassoulet,
Si tu me juge à la barre et dis que je suis intégriste,
Alors dans ce cas ton propre christ est intégriste,
Chaque religion a ses extrémistes,
Si j'm'rapelle bien celui qui a tué rabbin été un juif,
Usa, première puissance et c'est la haine que tu prône,
Avec des arguments qu'ont rendu sharon stone,
J'écris ma douleur et mon moteur,
Ils ont apporté l'étranger en masse pour bosser comme main d'oeuvre,
Nous n'avons pas ton modernisme dans nos étendues d'sable,
Chez nous y a toujours une place pour le pauvre à table,
Pourquoi nos livres de paix deviennent livres de haine, livres de
Peines,
Mariane j'trouve que ta viré extrème,
Ils disent qu'on les a envahit,

Et toi la france tu l'sais que c'est l'étranger qui t'a
Reconstruit.

Taïro refrain

Bakar:
Les pays les plus fortunés s'en vont braquer l'oseil des autres,
Vos drapeaux n'auraient point de valeurs sans les notres,
Hommage aux disparus, ceux restaient à terre, aux médaillés d'honneur,
A ceux qu'ont combattu pour leur peuple avec coeur,
A toi mon bled qu' a cicatrisé tant de blessures,
Aux étrangers dont la richesse est dans le sourire,
Le monde a tremblé quand busch a failli s'étouffer,
Mais la presse dévoile pas le nombre de civil que l'amérique a tué,
Nos parents sont venu sans bagages ni savoir,
Avec dans le coeur toute la valeur d'un bled et d'son histoire,
J'préfère m'saigner pour les couleurs de mon village,
Pasque la france de sarko veut me faire trops de mal,
Moi l'afrique je l'aime avec ses joies et ses cultures,
Tellement fière qu'on ne pourra point m'enlever le sourire,
Ce gros porc a failli passé à quelques bulletins,
Aux prochaines élections y aura nos vois dans le scrutin.

Taïro refrain

Bakar:
Pasque celui que je crains est au-dessus,
Crois moi nous sommes des serviteurs de dieu,
Donc tous des abd allah,
Et comment nous jadis les sauveur de ta nation,
Sommes nous devenu les étrangers que t'aimerai voir jetter aux lions,
Aimer par certains détester par d'autres,
J'rappe pour ceux qui ont été tenu en silence parquer dans des enclos,
Tellement fière de notre peuple qu'on le revendique dans les textes,
Et toutes les censures ne resteront qu'un prétexte,
Ils font silence pour 3000 morts à new-york,
Et pas une larme pour ces gosses morts de l'embargo en irak,
Beaucoups de mes frères pigent pas les signes,
Mon coeur se balance à la dérive chaque grand livre se comprend entre
Les lignes,
La guerre commence quand des états ne se comprenent pas,
On entrevoit la paix quand des pilotes refusent le combats,
France, tu ma appris ce qu'était le mot racisme,
L'éxtrèmisme est qu'une dérive de ce que tu appelle nationalisme.

Taïro refrain (x2)

Les autres musiques de Bakar