Paroles de D'où vient le vent

Marcel Amont

pochette album D'où vient le vent
Voir sur Itunes

sonnerie téléphone portable pour D'où vient le vent

Quand le vent reste là-haut sur la montagne
Toi, tu restes avec le nez en l'air
Quand le vent prend ses grands airs de tramontane
Toi, tu restes avec le nez par terre

Quand le vent vient de la mer
Tes yeux gris sont presque verts
Et ton âme aussi légère
Qu'un oiseau bleu

Quand le vent vient du désert
Nos deux cœurs qui restent ouverts
Ont un drôle de courant d'air
Avec nos yeux

Ohé ! ohé !
Je tends l'oreille chaque soir en te voyant
Ohé ! ohé !
Pour mieux savoir d'où vient le vent

Quand le vent prend la lavande pour amie
On se couche au bord de la rivière
Quand le vent fait une valse avec la pluie
On se cache sous un arbre vert

Quand le vent n'est pas content
On le prend avec des gants
Et on court comme des enfants
Pour avoir chaud

Mais s'il gronde, mais s'il tremble
S'il renverse tout décembre
Je t'emmène dans ma chambre
Tout là-haut

Ohé ! ohé !
J'ai mon oreille sur ton cœur et j'ai vingt ans
Ohé ! ohé !
Ce soir, je sais d'où vient le vent

Quand le vent reste là-haut sur la montagne
Moi, je t'aime et j'ai le cœur léger
Quand le vent prend ses grands airs de tramontane
Moi, je t'aime et rien ne peut changer

Ohé ! ohé !
La vie est douce et chaque hiver est un printemps
Ohé ! ohé !
Quand on sait bien d'où vient le vent

Les autres musiques de Marcel Amont