Paroles de Daniel du château

Le Jouage

pochette album Daniel du château
Voir sur Itunes

sonnerie téléphone portable pour Daniel du château
Clip vidéo

Ma fonction c'est fonctionnaire à l'hôtel des défunts
Un pensionnat où il fait bon vivre avec ses voisins
Plus qu'une profession c'est ma passion c'est ma voie
Mon terrain de jeu est une carte de pirate parsemée de croix
La mort ne fait pas ton bonheur
Mais il contribue à celui de mon porte-feuille :
Je gagne ma vie quand le silence est d'or
Je suis comme un strip teaser mais 6 pieds sous terre
J'enterre les vies de jeunes filles mais ma fête est austère
Quand je suis sur le terrain je suis bien dans mes escarpins
Qui foulent une terre fertile en engrais naturel
Les convois mortuaires c'est la foirfouille t'as vu ?
Tu trouves de tout même des dégaines de link-up de rue
Mes clins d'oeil sont ravageurs
Je réconforte les veuves avec mon julien
A la raideur cadavérique, parce qu'elles le valent bien
Oui tout va bien quand l'exhume s'exprime dans l'effort
C'est prime à l'année avec alliances et autre dents en or
T'imagines le manque à gagner si tout le monde se faisait incinérer
Me resterait plus que les free party avec les gothiques et farfadets
Animées par un orchestre de corbaques
Chantant les classiques de chantal goya
Croire en la réincarnation c'est l'arnaque du siècle
Si tu veux test, sans mauvais jeu de mot c'est mort mec
Dans mon jargon tags et graffs ça se dit épitaphes
J'ai choisi les allées fleuries, c'est ma street life

Viens me voir dans mon bureau à toute heure fils et boira on l'apéro
Et si tu tiens pas l'alcool tu deviendras nécrophile
Tu reverras des cadavres sexy avec humour
Sous le regard bienveillant des collègues qui attendent leur tour
La crise du logement c'est dur pour les économies
Vois mes caveaux les loyers sont modérés sans rire
La journée porte ouvertes c'est la toussaint c'est fou
Ca grouille de monde y'a foule comme un dimanche de soldes
Vous avez les croque-monsieur, nous on a nos croque-morts
Prêtres, pédophiles, alcooliques, vacataires, nécrophiles
C'est une grande famille
Même que chez nous on est aux 25 heures
Je crois qu'on va faire grève pour pas passer aux 35
Rien qu'avec la canicule d'août j'ai fait des heures sup'
Mon corps de métier solidaire de la campagne jusqu'aux zups
Preuve que mon travail n'est pas de la comédie
J'ai le don d'entretenir avec philosophie les racines des pissenlits
D'ailleurs j'ai voulu me changer les idées
Partir en vacances en asie
Faire du surf voire me reposer
Mais le taff' m'a rattrapé par milliers jusqu'ici
C'est comme un air de déjà-vu bien le merci mr tsunami
Songeur parfois occupé à mettre des coups de pelletées
Quand la terre est creusée l'été j'aime fossoyer
Quels que soient les gens le temps efface petits et grands
C'est la vie : un chrysanthème fané soufflé par le vent