Paroles de De quoi es-tu si sûr ?

Keny Arkana

pochette album De quoi es-tu si sûr ?
Voir sur Itunes

sonnerie téléphone portable pour De quoi es-tu si sûr ?
Clip vidéo

De quoi es-tu si sur, la vie, la mort, le dilemme ?
Le souffle, l’esprit de l’homme, sa relation à lui-même ?
Les forces qui le maintiennent, les forces qui l’animèrent
Son rapport à l’animal, aux plantes et au petit règne
Sa place sur terre, sa difficulté à s’y faire
Ses désirs impossibles à satisfaire
Cette éternelle quête de bonheur
Ce besoin de chercher ailleurs
Quand la profondeur intérieure reste encore un mystère
De quoi es-tu si sûr, des limites et limitations ?
Droits, carrés, bien rangés d’une petite façon
Au rythme des vacances, des soldes, des liquidations
Est-ce que la vie active peut au final mener à l’inaction ? j’nous le demande, j’ai encore plein de questions ! non messieurs ! les questions ça méritent pas d’objections
Qui a le courage de quitter ses schémas de protection ? et de fouiller derrière ses propres projections ?
Dis moi qui ?

Mais où vas-tu avec tes suffisances ?
Même l’univers s’expand, chaque jour que dieu fait !
Le soleil ne brille pas que dans un sens
Et ne se lève pas quand tu l’crois se lever
De quoi es-tu si sur, mon ami ?
De quoi es-tu si sur, mon ami ?

De quoi es-tu si sûr ? discernes-tu l’inconnu et l’absence ?
Le rêve et la réalité si tu fermes tes cinq sens ?
Fais-tu la différence entre attente et patience ?
Et entre manque d’audace et pas de chance ?
Arrives-tu à percevoir derrière les apparences
A distinguer le chemin entre le malaise et la carence ?
A écouter l’intuition jusqu’à sentir à l’avance
De ne pas faire tienne une vérité qui au fond de toi n’a pas de sens ?

De quoi es-tu si sûr, de quoi as-tu si peur ? sais-tu te préserver des pressions extérieures ?
Face aux dogmes et aux passions pleines d’aigreur
Même face à la majorité, rester fidèle au sceau que porte son cœur
Sais-tu te faire tes idées propres ? sans jamais t’enfermer dedans et tout en écoutant l’autre ? voir ce qui nous unit, plutôt que ce qui nous divise
A l’heure où on se demande qui est le plus humain entre l’animal et l’homme

Mais où vas-tu avec tes suffisances ?
Même l’univers s’expand, chaque jour que dieu fait !
Le soleil ne brille pas que dans un sens
Et ne se lève pas quand tu l’crois se lever
De quoi es-tu si sur, mon ami ?
De quoi es-tu si sur, mon ami ?

De quoi es-tu si sûr ? a quoi t’identifies-tu ?
Vois-tu qu’il y a autant de chemins qu’il y a d’individus ?
Tous les rayons mènent au soleil et
Les comparer serai trop bête, la lumière est une et indivisible pourquoi parler d’unité est bien difficile ?
A qui profite que tout le monde se divise, depuis quinze, dix piges ?
Les politiques de plus en plus insipides
Violents et sans limites souvent avec medias comme assise quelle liberté ? quand les choix sont minimes, on en est là ! a hésiter entre la peste et le cholera !
Sachant que les deux jouent des manigances les moins tolérables
Ce n’est pas à la guirlande mais à ses fruits que l’on reconnaît l’arbre !
Es-tu si sûr à t’y jeter corps et âme ?
Sais-tu prendre du recul même avec un cœur au bord des larmes ?
Discernes-tu la grandeur de l’humble ? passe la tornade, la ville trépasse mais le brin d’herbe est encore là !

Mais où vas-tu avec tes suffisances ?
Même l’univers s’expand, chaque jour que dieu fait !
Le soleil ne brille pas que dans un sens
Et ne se lève pas quand tu l’crois se lever
De quoi es-tu si sur, mon ami ?
De quoi es-tu si sur, mon ami ?

Les autres musiques de Keny Arkana