Paroles de De quoi on parle

Fixpen Sill

pochette album De quoi on parle
Voir sur Itunes

Date de parution : 30/06/2014

Durée : 0:03:3

Style : Hip-hop/Rap



sonnerie téléphone portable pour De quoi on parle
Clip vidéo

(intro : vidji)
C'est f.i.x.p.e.n
La poésie des caves, tu vois de quoi on parle
V.i.d.j.i, k.e.k.e.r, meyso

(couplet 1 : vidji)
F, floqué sur les fringues, on porte l'emblème
Jusqu'au bord de l'enfer, la procédure est simple
I-per réaliste, les événements le prouvent
On n'pousse pas un homme qui a prêté serment à faire ses valises
X, expert en balistique, arsenal de fou schizo
J'ai tout ce qu'il faut, j'attends que l'heure sonne, le jour j
P-té à la weed mais j'tiens encore debout
Tandis qu'les danseurs d'folk
S'endorment dans leur bol de soupe miso
E, comme ceux qui m'accompagnent, c'est ça les gars
Comme ceux sans qui j'déplacerai pas d'montagne
N, peine et tristesse car c'est dans l'package
Indissociable comme rap et scandale, comme calme et campagne
S possible de supporter la poisse et le stress
Remplir les cases sans foirer le test et rafler la mise
I-natteignable est la rive, elle s'éloigne et je sais que
L'unique manière d'aller plus vite, c'est que j'déploie mes deux l

(pont : keroué)
On n'connait pas l'abandon, non...
On avance sans prendre la tangente et les dollars en compte
Pourtant, on s'place en avant-centre, on a le talent pour
En tous les cas, ensemble à roder dans les alentours

(refrain)
De quoi on parle, de tout et de rien d'spécial
De douilles et de flingues imaginaires, tu vois
De quoi on parle, de détourner le train d'ses rails
De trouver le temps 'vec le gars et de boucler l'un d'ses bails
De quoi on parle, tu peux t'en douter dans la veine
Ce qu'y a d'meilleur vous est engouffré dans la brèche
De quoi on parle, donc désolé pour les fausses frayeurs
En fait, on gardait ça sous clé en cachette

(couplet 2 : keroué)
L comme la lettre sur laquelle je commence
Mais comment ? de toute manière, pourrais-je faire autrement
L comme l'avant-dernière lettre de mon groupe de cœur
Toujours à prêt à foutre le feu jusqu'à la dernière gousse de skunk
I car la vie avance et qu'il faut faire vite
Des ondes interfèrent, écoute, on en étouffe à l'air libre
S car j'rêve de dompter les épreuves, fair-play
On m'avertit d'être prêt afin d'affronter les meilleurs
N, j'rêve d'un terrain fertile sur la terre ferme
Être vif avant qu'mon voisin termine puis me laisse perdre
E car on n'fait pas d'omelettes sans en casser
Suis-je seul à trouver toutes les tendances bâclées ?
P, lorsqu'un pote te file une arme, pire !
Histoire de tribunal, dur d'entendre la sentence glacée
X, enfance gâchée par les vices des filles
Certains souhaitent se zigouiller
En bidouillant des prises électriques
I, pile quand il le fallait
J'croise mes mots jusqu'au soir, jamais je nettoierai des toilettes
F comme fixpen sill, lexique irréprochable
Idée notable, stop ici, vidji a déjà grillé vos phases

(refrain)
De quoi on parle, de tout et de rien d'spécial
De douilles et de flingues imaginaires, tu vois
De quoi on parle, de détourner le train d'ses rails
De trouver le temps 'vec le gars et de boucler l'un d'ses bails
De quoi on parle, tu peux t'en douter dans la veine
Ce qu'y a d'meilleur vous est engouffré dans la brèche
De quoi on parle, donc désolé pour les fausses frayeurs
En fait, on gardait ça sous clé en cachette
Description 2 contributors
?

Upvote
Downvote
Facebook
Twitter
Copy link

Les autres musiques de Fixpen Sill