Paroles de Déjà grand-mère

Lynda Lemay

pochette album Déjà grand-mère
Voir sur Itunes

sonnerie téléphone portable pour Déjà grand-mère

Mes robes ne montrent pas l’moindre faux pli
Ma tête ne compte aucun cheveu gris
Je n’ai sur mes traits rien de trop déplacé
Ni sur mes mollets, rien de trop violacé

A part mes vieux coudes,
Et ma vue qui baisse
Mes paupières lourdes
Qui doucement s’affaissent
Et mon flasque cou
Sous l’col de ma chemise
Et mon dos qui joue
À la tour de pise

Je cache bien mon âge, mais bon je suis :

Déjà grand-mère,
C’est trop tard pour plaire,
Bientôt mari,
C’est trop tôt pour lui
Il ne vivra pas,
Sa seule jeunesse,
Il aura, comme moi,
Des tas de faiblesses
Je le sais féroce,
Mon petit albatros

A part les semailles
De mon grand garçon
A part sa moisson,
Sa part de marmaille
A part l’éclosion
Du joli minois
De ce petit poupon
Qui me tend les bras

Je cache bien mon âge, mais bon je suis :

Déjà grand-mère,

C’est trop tard pour plaire,
Bientôt mari,
C’est trop tôt pour lui
Il ne vivra pas,
Sa seule jeunesse,
Il aura, comme moi,
Des tas de faiblesses
Je le sais féroce,
Mon petit albatros

J’serais pas étonnée,
Que mon jean-françois
Ai fait un bébé
Comme pour s’moquer de moi
Comme pour que le temps
D’un coup s’accélère
Pour changer mon rang
A celui de grand-mère

Déjà grand-mère,
C’est trop tard pour plaire,
Bientôt mari,
C’est trop tôt pour lui
Il ne vivra pas,
Sa seule jeunesse,
Il aura, comme moi,
Des tas de faiblesses
Je le sais féroce,
Mon petit albatros

Déjà grand-mère,
C’est trop tard pour plaire,
Bientôt mari,
C’est trop tôt pour lui
Il ne vivra pas,
Sa seule jeunesse,
Il aura, comme moi,
Des tas de faiblesses
Je le sais féroce,
Mon petit albatros

Les autres musiques de Lynda Lemay