Paroles de Democracy (traduction)

Leonard Cohen

pochette album Democracy (traduction)
Voir sur Itunes

sonnerie téléphone portable pour Democracy (traduction)

Elle arrive par un trou dans l'air,
Depuis les nuits de tiananmen square.
Elle naît du sentiment
Qu'elle ne peut être vraiment réelle,
Ou qu'elle est réelle mais pas ici.
Elle vient des guerres contre le désordre,
Des sirènes qui hurlent jour et nuit;
Des feux des sans-abri,
Des cendres des homos :
La démocratie arrive aux usa.

Elle arrive par une brèche du mur,
Sur un flot d'alcool visionnaire;
Du récit renversant
Du sermon sur la montagne
Que je ne prétends pas comprendre entièrement.
Elle arrive dans le silence
Sur les quais de la baie,
Du coeur courageux, hardi et délabré
De la chevrolet :
La démocratie arrive aux usa.

Elle vient de la tristesse de la rue,
Des lieux saints où les races se rencontrent;
Des vacheries homicides
Qui ont lieu dans chaque cuisine
Pour savoir qui va servir et qui va manger.
Des puits de déceptions
Où les femmes s'agenouillent pour prier
La grâce de d--u dans le désert ici
Et dans le désert très loin :
La démocratie arrive aux usa.

Vogue, vogue
O puissant vaisseau de l'etat
Aux rivages de nécessité
Entre les écueils des rats
Et les grains d'adversité
Vogue, vogue

Elle arrive d'abord en amérique
Berceau du meilleur et du pire.
Ici se trouve l'étendue
Et la machine du changement
Et ici la soif spirituelle.
Ici se trouve la famille éclatée
Et le solitaire dit
Que le coeur doit s'ouvrir
De façon fondamentale :
La démocratie arrive aux usa.

Elle vient par les hommes et les femmes.
O ma chérie, nous allons faire de nouveau l'amour.
Nous descendrons si profondément
Que la rivière en pleurera,
Et les montagnes crieront amen !
Elle arrive comme le flot de la marée
Sous le balancement de la lune,
Impériale et mystérieuse,
En amoureux appareil :
La démocratie arrive aux usa.

Vogue, vogue
O puissant vaisseau de l'etat
Aux rivages de nécessité
Entre les écueils des rats
Et les grains d'adversité
Vogue, vogue

Je suis sentimental, si vous voyez ce que je veux dire :
J'aime ce pays mais je ne supporte pas le décor.
Je ne suis ni de gauche ni de droite
Je suis simplement chez moi ce soir,
Et je me perds dans ce petit écran impuissant.
Mais je suis têtu comme ces sacs de légumes
Que le temps ne peut faire pourrir,
Je ne vaux rien mais je tiens bien haut
Ce petit bouquet sauvage :
La démocratie arrive aux usa.

Les autres musiques de Leonard Cohen