Paroles de Des nuits trop longues

Michael Jones

pochette album Des nuits trop longues
Voir sur Itunes

sonnerie téléphone portable pour Des nuits trop longues
Clip vidéo

Côté cœur, j´ai le chagrin
D´un épouvantail,
Du gosse qui revient
D´un champ d´bataille

Les nuits trop longues, j´ m´amuse à compter
Le peu que la vie nous donne, le peu que l´on est

Noyé d´alcool et de désir
Je ne dois rien à personne
Je fais des sourires
Aux cabines de téléphone

Les nuits trop longues, je pourrais m´envoler
Rien ici qui me raisonne, plus rien qui m´effraie

Bientôt deux mois qu´elle est partie
Deux mois... deux mille ans...
Je vais de mélancolie
En renoncement

Les nuits trop longues, faudrait libérer
Tous les cris qu´on emprisonne au fil des années

Il est temps que j´aille me coucher,
Temps que j´mette mon âme au chaud
L´aube va se pointer
Moi, je tire le rideau

Les nuits trop longues, je les passe à rêver
Qu´un beau jour je lui pardonne le mal qu´elle m´a fait

Qu´un beau jour je lui pardonne le mal qu´elle m´a fait

Les autres musiques de Michael Jones