Paroles de Dieu qu'elle etait belle

Patrick Fiori

pochette album Dieu qu'elle etait belle
Voir sur Itunes

sonnerie téléphone portable pour Dieu qu'elle etait belle

Dieu qu'elle était belle, si blanche, si claire
Ce dimanche de janvier
Dieu qu'elle était celle que j'attendais,
Telle que je l'avais tant rêvée
Je ne me souviens guère des gens
Ni de l'hiver, je n'ai vu qu'elle et ça n'a plus changé
Dieu qu'elle était belle, en une étincelle
Ma vie s'est illuminée

Dieu que j'ai dû ruser, pour enfin l'approcher,
Pour un peu l'apprivoiser
La regarder vivre, bouger, sourire,
Jamais je ne m'en lassais

Dieu qu'elle était mienne dans mes nuits
Mes rêves, j'en rougissait quand je la revoyais
Mais ses bises légères, ami, presque frère,
Dieu que je les détestais

Dieu que ce fut clair dans ses yeux, ses airs,
Quand j'ai vu l'autre approcher
En propriétaire, ses mots, ses manières,
Moi je n'étais pas assez

Dieu qu'elle est cruelle, la vie si cruelle;
Quand je l'ai vu la gagner
Dieu qu'elle était belle, si blanche, si claire,
Dans sa robe de mariée.

Les autres musiques de Patrick Fiori