Paroles de Ecrire ma vie

Pascal

pochette album Ecrire ma vie
Voir sur Itunes

sonnerie téléphone portable pour Ecrire ma vie

Le voile du matin se déploie
Le premier chant des oiseaux
Se recueille à l’aube de notre amour
Pas besoin de longs discours
Je suis amoureux de toi
Comme d’une histoire d’o

Du champagne, aux creux de tes reins
Ma main, posée sur tes seins
Je n’ose respirer, de peur de te réveiller
Je reste là, à tes côtés
Brûler par le feu de ton corps
Au parfum que j’adore

Écrire… ma vie
Sur des envies de papiers
Écrire… ma vie
En rêve passé, oublier du temps
Sans y croire, vraiment
Écrire… ma vie
Sans personne, pour me suivre
C’est peut-être çà : ma vie

Un silence incrédule
Interrompe, le cours de mes idées
Mais je devine tes pensées
Avec une sidérante exactitude
Comme dans un désert d’autre sable
Où notre amour est encore plus beau

Ecoutes, ce que j’écris
Entends, ce que tu lis
Je t’aime…
Et mon cœur voit plus loin, que ce monde irréel

Comme l’horizon, insaisissable
Il te ressemble, ça me fait mal

Écrire… ma vie
Sur des envies de papiers
Écrire… ma vie
En rêve passé, oublier du temps
Sans y croire, vraiment
Écrire… ma vie
Sans personne, pour me suivre
C’est peut-être çà : ma vie

Emporté en plein fantasme
Souvent, je succombe au charme de ton audace
Alors ; Écrire… ma vie, ne veut peut-être rien dire
Tout comme ta peau contre la mienne
Ou comme, ce soupçon d’arrogance
Qui défile sur le rebord de tes lèvres

Je t’ai tant aimé, à cause de tes yeux étonnés
Et de ton drôle de sourire
Je t’ai tant aimé, à cause de tes lèvres sucrées
Mais je te voulais fidèle, et ne pas souffrir
Tu me resteras à jamais : ingrate et solitaire
Qu’on ne me retienne plus sûr terre

(x2)
Écrire… ma vie
Sur des envies de papiers
Écrire… ma vie
En rêve passé, oublier du temps
Sans y croire, vraiment
Écrire… ma vie
Sans personne pour me suivre
C’est peut-être çà : ma vie

Les autres musiques de Pascal