Paroles de Espoirs déçus

Camera Silens

pochette album Espoirs déçus
Voir sur Itunes

sonnerie téléphone portable pour Espoirs déçus

Ils parlaient souvent de l'espagne
De corridas, d'espoir déçus
Et d'une révolution morte
Avant d'avoir vécu

Souvent ils fermaient les paupières
Au fond de leurs yeux la lumière

Ils parlaient aussi de leur terre
Balayée par le vent
Quand le feu avait ravagé
Leurs rêves de liberté

Souvent ils fermaient les paupières
Au fond de leurs yeux la lumière

Ils avaient crus qu'en se levant
Du haut de leurs quinze ans
Le soleil sécherait le sang
Ce fut l'exil pourtant

Souvent ils fermaient les paupières
Au fond de leurs yeux la lumière

Et quand les roses ont repoussé
Au-delà  des pyrénées
Ils étaient trop vieux pour repartir
Alors ils sont restés

Souvent ils fermaient les paupières
Au fond de leurs yeux la lumière

Ils parlaient souvent de l'espagne
De corridas, d'espoir déçus
Ils parlaient aussi de leur terre
Balayée par le vent

Souvent ils fermaient les paupières
Au fond de leurs yeux la lumière

Les autres musiques de Camera Silens