Paroles de Et on y reste

Ayenalem

pochette album Et on y reste
Voir sur Itunes

sonnerie téléphone portable pour Et on y reste
Clip vidéo

Relativisons mais pas au point d’se prendre des douilles
Aimer c’est grandir en sachant qu’on devra encaisser des deuils
Ames sensibles s’abstenir, j’prefère voter blanc
Ca revient au même, sauf que tu crois qu’tu pourras peser dedans

On fait notre vie sur un fil mais si à l’arrache…
Ce que la paix ne m’a pas encore pris j’le file à la rage
Un peu entre deux eaux mais toujours dans la bonne
J’donnerai tout sur ce titre même s’il finit pas dans l’album
Ca changera pas la donne, ça apaisera nos hématomes
Personne nous déteste à raison, j’espère que personne ne m’aime à tort
Le bonheur c’est juste ma ptite camisole
Bienvenus dans le monde de la musique, celui ou beaucoup de gars m’isolent

J’fais pas partie du vôtre, j’fais pas partie du mien
Celui ou je n’veux pas perdre pied comme une bonne partie d’humains

Des kms de route sombre pour un seul lampadaire
On ose quand même se demander « mais d’ou vient la lumière »

J’ai plus envie de me poser trop de questions
Dans mes actions y’a plus de réflexes que de réflexions
Face au capital on capitule pour une liberté carcérale
Kiffe les moments d’insouciance car c’est rare

On s’en accommode, on en accumule, on garde l’espoir de tailler
D’après la rumeur j’ai pris l’habitude, j’suis noircisseur de cahiers
Garde tes « t’as changé », t’en auras besoin si je clippe au volant d’un cayenne
On a grandit « por la calle », en stress loin des paillettes

On est la vie, ses choix, ses certitudes et ses duels
Un immense chantier, ses ruines, ses briques et ses truelles
T’as des oreilles, merci d’pas m’avoir jugé sur l’allure
Cache ta verte dans de l’alu, on s’donne rendez-vous sur la lune

Les autres musiques de Ayenalem